La Dallara DW12 aurait un loup sur les superspeedways !

Annoncée à grands coups de communiqués de presse et de déclarations optimistes comme la voiture du renouveau, la nouvelle Dallara n’est finalement pas exempte de défauts. Car si lors des dernières interviews des pilotes et des ingénieurs, tout le monde semblait confiant quant à son potentiel, la DW12 possède bel et bien un loup ! Un véritable cauchemar pour l’INDYCAR et Dallara…

Jusqu’à présent, tous les essais avaient permis de valider le comportement de l’auto sur les circuits routiers et les petits ovales. Mais après deux venues sur l’Indianapolis Motor Speedway, le verdict est sans appel : la voiture est extrêmement lente avec pour preuve des vitesses de pointe enregistrées entre 208 et 216 mph quelque soit le motoriste alors que cette année, les pilotes avalaient les lignes droites à 230 mph. De plus, la voiture est dangereuse en courbe de l’avis même de feu Dan Wheldon, Dario Franchitti et Tony Kanaan, trois champions IndyCar. Des propos relayés par Will Phillips, Président de la Technologie de l’INDYCAR.


Le point de notre attention est la répartition des masses. La voiture est trop bonne en entrée (ndlr : survireuse) et souffre de sous-virage au milieu et en sortie de virage et nous avons les mêmes remarques de Dario, Tony et Dan après qu’il ait effectué les premiers tests.

Donc la voiture ne roule pas aussi vite que ce que nous voulions et attentions et nous tentons d’identifier pourquoi les données théoriques ne corrèlent pas avec le monde réel sur la piste. A très hautes vitesses, nous avons de la disparité dans les données.

Ces problèmes sont révélés alors que les écuries doivent recevoir leur matériel dans moins de six semaines. De quoi donner un peu plus de pression au constructeur italien et à l’INDYCAR. Mais fort heureusement et comme de coutume, tous les partenaires travaillent main dans la main pour corriger ces problèmes. A commencer par XTrac, le fabricant de boîte de vitesses et par les motoristes qui font tout pour réduire le poids de leurs produits afin d’augmenter la distribution du poids sur le train avant.

Nous avons besoin d’augmenter le ressenti du train avant de la voiture.“, avoue Phillips. “Sur les petits ovales et les circuits routiers, nous n’avons pas connu ce problème. Après les premiers tests des motoristes à Mid-Ohio, nous étions sacrément persuadés que la nouvelle voiture serait plus rapide l’année prochaine et Dan a mené de bons tests en Iowa. Le problème apparaît sur les grands ovales.

Dans l’impossibilité de mener plus d’essais à Indianapolis pour des questions de météo, l’INDYCAR va organiser des séances de roulage supplémentaires à Fontana et à Homestead pour valider les modifications apportées. Dans le même temps, Dallara a invité les écuries à envoyer gratuitement leur pilote dans le simulateur Dallara afin qu’ils apportent leur ressenti sur les ajustements prévus.

facilisis Donec adipiscing quis, velit, elit. sit