Daytona – 11/13 novembre : énorme

Énorme, ça a été leur première impression dès qu’ils sont arrivés sur le site du Daytona International Speedway. L’arène est immense encadrée par des tribunes pouvant accueillir plus de 250.000 spectateurs. La piste, le banking à 31 degrés, tout y est impressionnant. Aucun ne s’est pourtant montré intimidé et tous ont vite enfilés combinaisons et casques pour leurs premiers tours de roues sur la mythique piste.


Énorme, c’est aussi le mot qui résume le mieux l’immense sourire que tous les pilotes ont affichés dès leurs premiers runs.

Énorme, c’est encore le temps de roulage de plus de 8 heures sur l’ensemble du meeting. Dès vendredi, les marques étaient prises et c’est en confiance qu’ils ont pu se confronter au plateau fourni de plus de 40 GT auquel leurs World Touring Racecar s’intègrent. Une fois encore et comme elles l’avaient déjà démontré à Spa, les WTR ont su trouvé leur place au milieu d’un plateau impressionnant reléguant à l’arrière du peloton des Porsche Cayman, des Camaro et même quelques 997 RSR et GT3 Cup.

Samedi : Sprint 1 GT – 30’

Avec 40 voitures au départ, la première course des World Touting Racecar à Daytona s’annonce des
plus disputées. C’est Anthony Gabarino qui signait la pole et s’élançait en tête de la catégorie WTR. Il la conservait devant Romain Thiévin avant une interruption de course. Au re-start, il défend sa position et remporte la catégorie WTR. Romain Thievin et Jérôme Galpin complètent le podium. Dans un plateau composé de Corvette GT, de Trans-Am et de nombreuses Porsche 997, GT3 et Cayman, les WTR signent une performance de premier plan en prenant les 7 ème, 8ème et 11ème places du Général.

Classement WTR : 1 A.Garbarino – 2 R.Thievin – 3 J.Galpin – 4 JP.Grenier – 5 B.Fretin – 6 S.Noel.

Samedi : Sprint 1 Historic Stock Car – 30’

Dans cette course, les WTR évoluent avec des NASCAR du début des années 2000. C’est Stéphane Enout, le journaliste d’Auto Hebdo venu couvrir cet évènnement exceptionnel qui signe la pole et s’impose devant Michel Grenier et Régis Gourdon.

Classement WTR : 1 S.Enout – 2 M.Grenier – 3 R.Gourdon – 4 G.Tremblay – 5 P.Colon – 6 O.Salam.

Samedi : Endurance Louis Chevrolet – 60’

Cette course d’endurance propose un plateau exceptionnel avec 35 voitures en piste dont 3 prototypes
Audi R8 vainqueurs des 24H du Mans, des Daytona prototypes, des GT … et des WTR. Au terme d’une
heure de course c’est l’équipage Sylvain Noel / Régis Gourdon qui s’impose devant la famille Grenier
Michel et Jean Philippe. Romain Thievin / Gérard Tremblay complète le podium. Là encore, les WTR se
sont illustrées en prenant les 10ème, 11ème et 12ème positions au général. Une performance incroyable !!!

Classement WTR : 1 Noel/gourdon – 2 Grenier/Grenier – 3 Thievin/Tremblay – 4 Garbarino/Salam – 5 Fretin/Fretin – 6 Galpin/Enout.

Pour toute la délégation WTR, pilotes, teams, familles, c’est un week-end de pur plaisir : la mer,
le soleil de Floride et … Daytona … et oui nous courrons à Daytona, le temple de la NASCAR … ENORME !!!

sit mi, elementum Nullam diam consectetur tempus massa tristique Donec risus.