Carnet de bord Ford 400 : jour 4

La quatrième journée du voyage était la dernière passée en Caroline du Nord. Nous quittons notre hôtel peu avant 08h00 et nous rendons directement à la Stewart-Haas Racing pour l’avant-dernière visite d’écurie de la semaine. Nous sommes accueillis par l’oncle et la tante de Tony Stewart qui s’occupent de la boutique.

Si nous ne pouvons pas accéder aux ateliers comme à la Richard Childress Racing et à la JR Motorsports, nous voyons notamment le travail des différents membres de l’équipe restés à l’atelier sur les voitures de la saison 2012. La Chevrolet n°10 qu’utilisera Danica Patrick est également exposée.

Nous reprenons notre chemin en direction de Charlotte et nous faisons un crochet par Kannapolis, la ville de naissance de Dale Earnhardt. Après nous être arrêtés devant la statut à son effigie, nous visitons un musée de musisque country dédié à l’état de Caroline du Nord.

Nous faisons également un arrêt, le dernier en rapport avec la NASCAR dans l’atelier de la Curb Racing où bon nombre de voitures sont exposées. De la Sprint Car de Joey Saldana à la Chevrolet n°98 pilotée par Austin Dillon pour ses débuts en Sprint Cup cette année, sans oublier la n°2 de Dale Earnhardt lors de son premier titre en 1980. Une monoplace d’IndyCar du début des années 2000 avec la décoration utilisée par Dan Wheldon lors de sa victoire à l’Indy 500 cette année est également exposée.

Une fois cette visite terminée, nous reprenons le chemin de Charlotte et nous arrêtons devant le stade de football américain des Carolina Panthers, le Bank of America Stadium. À midi il est temps de se rentre à l’aéroport et de remercier Trisha qui nous a accompagné durant ces quatre jours. Grâce à sa connaissance des différentes écuries et du personnel, elle nous a permis de visiter les écuries de l’intérieur, une chose inimaginable avant de fouler le sol américain.

Nous quittons donc la Caroline du Nord après un passage par le Burger King. Si la nourriture n’y est pas excellente, digne d’un fast-food, elle a au moins le mérite de nous tenir au corps pour tout le vol. Le soleil et la fraîcheur de Charlotte font place à la moiteur et à la pluie de Miami.

Le trafic est si dense qu’il nous faut plus d’une heure et demi, environ deux fois le temps prévu, pour rejoindre l’ovale d’Homestead. Après avoir retiré les accréditations des uns et les places des autres, nous arrivons juste à l’heure pour le départ de la course.

À peine le temps de trouver une place dans la salle de presse que l’hymne est entonné sur la ligne des stands. Il me faut expédier les affaires courantes et je suis donc contraint de suive le début de course dans la salle de presse. Lors de la troisième neutralisation je choisis de rejoindre les tribunes et me mets à l’entrée du virage n°1. Le bruit est assourdissant, les boules quies nécessaires. Après avoir suivi le ravitaillement sous drapeau vert des tribunes, je décide de rejoindre la voie des stands pour suivre la course de l’intérieur. J’y croise Daniel qui a déjà fait le plein de photos.

Je me place à la sortie de la voie des stands au niveau de l’emplacement du poleman, James Buescher. Je peux assister au dernier ravitaillement de la course, sous drapeau jaune, et je constate que plusieurs mécaniciens de la Sprint Cup sont présents pour s’entraîner.

Je remonte en salle de presse pour suivre la fin de la course, mais à peine arrivé à ma place l’épreuve est neutralisée pour cause de pluie. Très vite les quelques journalistes présents et moi-même comprenons que l’épreuve ne repartira pas. Johnny Sauter est donc déclaré vainqueur et Austin Dillon sacré champion.

Du fait de la pluie les essais de la NASCAR Sprint Cup Series sont reportés à demain samedi. Il devait y avoir une visite des Everglades dans la matinée, mais vous vous doutez bien qu’entre voir quelques alligators ou des voitures de Sprint Cup tourner le choix est vite fait. Je pense d’ailleurs que je ne serai pas le seul à vouloir esquiver les Everglades…

En rentrant à l’hôtel nous nous faisons dépasser par plusieurs haulers visiblement très pressés de rallier Charlotte. Parmi lesquels celui de Timothy Peters ainsi que celui de Todd Bodine.

À demain pour la suite des aventures, en attendant retrouvez une sélection de photos dans la galerie.

Aenean Praesent ultricies leo. non massa accumsan eleifend porta. Donec facilisis commodo