DAKAR – Etape 7 – Hummer en force !

Après la cinquième étape les impressions étaient mitigées au sein de l’écurie de Robby Gordon. D’un côté le patron était au pied du podium, de l’autre Al-Attiyah, vainqueur sortant, avait pratiquement perdu toute chance.

La sixième étape annulée pour cause de météo capricieuse était un nouveau coup dur pour les deux Hummer qui pouvaient espérer reprendre du temps dans cette étape rendu encore plus piégeuse par les conditions météo.


Cette septième étape était une boucle autour de Copiapo et les Hummer ont attaqué tout azimut, surtout Al-Attiyah qui remporte l’étape avec sept minutes et trente secondes d’avance sur son coéquipier Robby Gordon. Le leader du classement général se classe troisième à près de huit minutes du Qatari.

Le classement général est toujours dominé par Stéphane Peterhansel. Robby Gordon remonte à la troisième place à treize minutes et neuf secondes du Français, alors qu’Al-Attiyah est désormais sixième à moins de quarante-trois minutes.Le vainqueur sortant à d’ailleurs annoncé la couleur après la spéciale, il compte bien reprendre entre sept et huit minutes à ses rivaux sur chacune des étapes le séparant de l’arrivée. La vainqueur sortant vise donc encore la victoire, de quoi nous assurer du spectacle sur la seconde semaine de course.

Robby Gordon : “Vraiment une super journée pour les Hummer ! J’ai eu une crevaison après 25 km dans la 1ere spéciale, et Peterhansel est passé devant moi, mais ensuite nous l’avons repassé et on va voir combien de temps exactement on lui prend. mais ce qui est sur c’est que notre voiture est super rapide sur ce genre de terrain. on voit vraiment que c’est pour ce type d’étapes qu’elle a été construite. En plus nous avons changé pas mal de choses dessus, comme la transmission, et vraiment elle est redoutable. D’ailleurs je suis sur que Nasser va l’emporter… Ok, les autres sont encore devant, mais je pense que nous sommes très bien placé pour la suite…”

Nasser Al-Attiyah : “Aujourd’hui la voiture a parfaitement fonctionné et nous avons attaqué du début jusqu’à la fin de la spéciale en prenant pas mal de risques pour faire le meilleur temps. Notre objectif est de reprendre entre 7 et 8 minutes tous les jours. Et aujourd’hui, nous l’avons parfaitement rempli. Nous essaierons de faire pareil tous les autres étapes a partir de lundi, voir même mieux si possible. De toute façon, nous n’avons plus d’autres choix si nous voulons encore gagner le Dakar !”

La huitième étape se déroulera lundi, après une journée de repos et sera la plus longue de ce rallye avec 477 kilomètres chronométrés et deux liaisons pour une distance totale de 245 kilomètres. Les pilotes relieront ainsi Copiapo à Antofagasta dans une étape on ne peut plus vallonnée.

adipiscing felis ante. eget Lorem venenatis elit. porta.