La règlementation 2012 de l’IndyCar est prête

En 2012, l’INDYCAR pourra se targuer d’afficher un visage entièrement nouveau. Outre la nouvelle monoplace et les nouveaux motoristes, la série a recruté un nouveau Directeur de la Compétition en la personne de Beaux Barfield qui n’a pas chômé durant son premier mois de travail. Résultat de ces 31 jours du durs labeurs, un règlement technique et sportif complètement revu qui posera les bases pour les prochaines saisons et qui a été communiqué aux écuries mardi 7 janvier.


Un règlement est écrit pour protéger les droits de ses compétiteurs et pour donner un pouvoir de décision aux officiels. C’est cet équilibre que vous essayez d’atteindre lorsque vous écrivez les règles; et c’est primordial lorsque vous générez le produit vers quoi vous aspirez sur la piste. Je suis confiant sur le fait que nous avons trouvé le bon équilibre avec ce règlement pour la saison à venir.”, s’est satisfait Barfield.

Voici quelques nouveautés :

  • Un système de messagerie instantané entre la Direction de courses, les officiels et les concurrents sera implémenté afin de tenir informés les différents acteurs des conditions de piste, des avertissements, des pénalités et autres informations. Les patrons d’écuries pourront également communiquer directement avec la Direction de Course (ndlr : chose qui n’était pas possible lors du fiasco du New Hampshire où Brian Barnhardt avait relancé la course sous la pluie).
  • Des gabarits “étalons” appartenant à l’INDYCAR devront pouvoir s’assembler sur n’importe quelle voiture, garantissant ainsi la conformité de la monoplace sur le plan aérodynamique.
  • Le standard impose la présence de deux diodes au minimum sur les volants afin d’informer le pilote en temps réel des conditions de course (régime de neutralisation ou drapeau vert).
  • Un championnat de motoristes verra le jour (comme au temps du CART) entre Chevrolet, Honda et Lotus et des points seront attribués lors de chaque épreuve de la façon suivante : le premier se verra attribuer 9 points, le deuxième 6 points et le troisième 4 points.

Se reposant sur son expérience en tant que Chef Commissaire du Champ Car et Directeur de la Compétition de l’ALMS, le Texan avoue que son intention était de revoir plutôt que de réécrire le règlement afin de ne pas créer d’ambiguïté.

Enfin signalons que Will Philipps, le vice-Président de la Technology, a invité des représentants des trois motoristes à épauler le Directeur du Développement “Moteurs”, Trevor Knowles, afin de s’assurer que les trois concurrents respectent la règlementation technique.

efficitur. Nullam mattis ipsum quis dictum diam venenatis eleifend quis, tempus amet,