Essais INDYCAR Barber Motorsports Park : Jour 2

Après une petite averse survenue en début de séance, tous les pilotes se sont élancés sur une piste allant en s’asséchant. Et à l’issue de la journée, c’est Graham Rahal qui s’est distingué en signant le meilleur temps en 1:09.96. Il améliore ainsi de plus d’une seconde le chrono réalisé par Will Power la veille ! L’américain devance son équipier Scott Dixon qui a, semble-t-il, résolu ses problèmes de suspensions (1:10.07. Ndlr).

Rahal commence petit à petit à prendre ses marques au sein du Chip Ganassi Racing et pourrait être la bonne surprise de l’année : “Il a commencé à pleuvoir vers 9 heures du matin mais à 10 h nous étions en piste. Nous avons bien roulé aujourd’hui et nous avons pu tester différents réglages. La voiture à beaucoup de grip, le moteur Honda fonctionne bien mais la voiture à encore un bon potential d’évolution, c’est impressionnant. Les temps que j’ai réalisé aujourd’hui sont beaucoup plus rapides que lors de ces deux dernières années…”

Les pilotes Penske en embuscade

Derrière les deux pilotes Ganassi, on retrouve Helio Castroneves et Will Power, auteur du meilleur temps lors de la journée de lundi. Le brésilien a tourné en 1:10.27 contre 1:10.3 pour son équipier : “Beaucoup de voitures ont amélioré la pole position de l’année dernière (1:11.4. Ndlr) ce qui prouve que la voiture est très rapide. Elle pourra encore être améliorée mais je me sens vraiment compétitif désormais. La compétition entre Chevy et Honda est forte, ils se poussent mutuellement et les temps s’en ressentent. Je suis vraiment très excité et heureux.”

Mike Conway (A.J. Foyt Racing) est quatrième avec un chrono de 1:10.29 alors que Takuma Sato n’a pas pu faire mieux que 1:11.57. A noter que James Jakes a réalisé 65 tours avec sa nouvelle Dallara DW12 et s’est montré très satisfait : “La voiture ressemble aux monoplaces européennes puisqu’on peut freiner du pied gauche, utiliser les palettes au volant et bénéficier de freins en carbone.” Avec un duo britannique composé de Justin Wilson et James Jakes, l’équipe Dale Coyne Racing espère réaliser de très bonnes performances.

Le rôle prépondérant des pneumatiques

Au terme de ces deux jours d’essais, nous pouvons supposer que la clé de la performance cette année sera les pneumatiques fournis par Firestone. De l’avis général des pilotes, les pneus durs utilisés à Barber l’année dernière (et ce lundi en tests. Ndlr) ne semblent pas convenir à la DW12 alors que la spécification 2012 basée sur les pneus tendres version Motegi 2011 (utilisée mardi. Ndlr) a permis aux pilotes de mieux exploiter le potentiel de leurs voitures.

consequat. mi, efficitur. accumsan in dolor vulputate, ultricies Nullam libero. nunc