Kanaan, Briscoe et Tagliani en essais au Texas

Après une première journée annulée pour cause de pluie, Kanaan, Briscoe et Tagliani auront finalement réalisé une seule journée d’essais sur le Texas Motor Speedway. Will Phillips, le responsable de la technologie au sein de l’INDYCAR, a mis à profit les deux Dallara équipées de moteurs Chevrolet ainsi que celle propulsée par le bloc Lotus.

Pour son premier test grandeur nature sur ovale, le constructeur britannique a opté pour des essais en peloton. Tony Kanaan et Ryan Briscoe se sont consacrés à des relais côte-à-côte ou à des échanges de positions sur la piste afin de générer des données utiles pour les officiels. Le mois prochain, un nombre plus important de voitures devrait être de la partie sur ce même ovale.

Ayant récolté de multiples informations, Phillips devrait permettre l’INDYCAR de mettre en place une spécification aérodynamique ne permettant pas aux pilotes de rouler en paquet… : “Nous n’avons pas connu de problème aujourd’hui et nous avons obtenu de bonnes informations. Nous remercions Penske, KV Racing Technology et Lotus d’être venus. Maintenant nous allons décortiquer tout cela et décider de la direction à emprunter lors de notre prochaine séance d’essais au Texas en mars.”

Alors que le châssis DW12 a subi beaucoup de critiques ces dernières semaines, Will Phillips s’est montré ravi (voire surpris…) de la réaction très positive des pilotes : “Aucun d’entre eux ne s’est plaint de la voiture. Ils ont pourtant testé les nouvelles suspensions pour la première fois… Cela signifie que nous pouvons désormais nous concentrer sur la course proprement dite.”

La vitesse n’était pas la préoccupation première de ces essais mais le duo de Chevrolet a réussi à tourner entre 210 et 212 miles par heures (la pole réalisée par Tagliani en juin était de 215.1 mph. Ndlr) alors que le québécois Tagliani a tourné aux alentours de 205 mph lorsqu’il était seul sur la piste.

Alex Tagliani s’est montré satisfait de sa voiture et de l’ambiance dans l’équipe : “C’était la première fois que je pilotais le nouveau châssis sur ovale avec le moteur Lotus et je suis content car nous n’avons pas connu de problème durant la journée. […] Il y a des moteurs qui fonctionnent mieux sur les routiers et d’autres sur les ovales donc mon rôle est de guider Lotus afin qu’ils soient performants sur ces deux types de circuit. Chaque tour compte en test et nous avons encore pas mal de choses à apprendre.”

Toutefois, malgré ces retours plutôt positifs, une petite inquiétude existe toujours vis-à-vis des courses en paquet. Alors que la DW12 ne devait pas permettre aux pilotes d’évoluer aussi proches que les années précédentes, Ryan Briscoe et Tony Kanaan ont évolué en draft sans problème lorsqu’il leur a été demandé de le faire. Une solution devra être trouvée rapidement par les organisateurs sous peine de voir les pilotes ne plus avoir envie d’en découdre sur les ovales…

eget venenatis, et, facilisis nunc eleifend vulputate, sed ut Sed