Essais INDYCAR Sebring : Sato meilleur temps

Deux meilleurs temps en deux jours pour Sato. Avec un temps de 51.98 sec, le japonais devance les sept autres pilotes présents sur le petit tracé de Sebring :“Nous avons connu deux journées productives. Nous avons suivi le programme que nous nous étions fixé et nous avons appris pas mal de choses. J’ai hâte de piloter en course !”

Depuis l’annonce de la motorisation du Sarah Fisher Hartman Racing par Honda, l’écurie Rahal Letterman Lanigan Racing voit ses seuls espoirs reposer sur les épaules de Takuma Sato. A l’issue de ces tests, le moral est au plus haut chez RLL d’autant plus que le Japonais a respectivement devancé Graham Rahal (le fils de Bobby. Ndlr) qui s’est montré encore une fois le plus rapide des quatre pilotes Ganassi le jeudi, Scott Dixon et Simon Pagenaud toujours très véloce.

En effet, parmi les six équipes présentes, il est à noter que la grande majorité d’entre elles étaient équipées de moteurs Honda : RLL avec Sato, Sam Schmidt Motorsport avec Simon Pagenaud et Ganassi Racing avec Franchitti, Dixon, Rahal et Kimball. Malgré cela, la séance n’a pas été de tout repos pour le motoriste japonais qui a subi de nombreuses casses dues à des bugs électroniques de l’ECU (système de contrôle des caractéristiques moteur fourni par McLaren Technology. Ndlr). Dario Franchitti a été touché à deux reprises alors que Graham Rahal n’a pas pu rouler le vendredi pour cette même raison.





La nouvelle livrée noir et or de la monoplace d’Oriol Servia.

© Dreyer & Reinbold Racing

Alors que Chevrolet a choisi de rouler sur le circuit de Sonoma plusieurs équipes Lotus ont fait le déplacement en Floride : Dreyer & Reinbold Racing avec Oriol Servia, HVM Racing avec Simona de Silvestro et Dragon Racing avec Katherine Legge qui découvrait pour la première fois sa Dallara DW12. Les trois pilotes ont couvert de nombreux tours afin d’apprendre un peu plus le fonctionnement de leur moteur. Oriol Servia est celui qui a le plus tourné (75 tours au compteur. Ndlr) et il se murmure que les données récoltées sont encourageantes. Toutefois, les temps enregistrés par les pilotes Lotus se sont avérés nettement plus lents que ceux des équipes Honda (entre une seconde et une seconde et demi. Ndlr). Dans le clan anglais la confiance règne puisque on ne cesse d’affirmer que la recherche de la performance n’est pas l’objectif de ces séances d’intersaison.





Les nouvelles couleurs de Simona de Silvestro.

© HVM Racing

Simona de Silvestro, qui effectuait ses premiers « vrais » essais de la saison, se montrait satisfaite : “C’est la première fois que je roule avec le groupe HVM cette année. Nous avons identifié nos besoins pour rendre la voiture rapide et il reste beaucoup de travail du côté du moteur. On peut adopter tellement de réglages, de cartographies différentes afin de convenir à son pilotage. Les gars de chez Lotus font tout ce qu’ils peuvent et je suis sûre que ce sera mieux lors du prochain test. Dans l’ensemble, et après ces deux jours d’essais, nous ressentons un sentiment très positif.”


dolor. elit. suscipit ut justo ut libero Donec libero. diam odio Praesent