Kevin Harvick déçu après Phoenix

Kevin Harvick a mené le plus grand nombre de tours lors des SUBWAY Fresh Fit 500 avec 88 boucles passées, en tête, mais cela n’a pas suffit pour résister à Denny Hamlin. Le pilote de la Richard Childress Racing est tombé en panne d’essence à l’amorce du dernier tour et ce alors qu’il chassait Hamlin. Il a cependant sauvé sa deuxième place.

Kevin Harvick : “Beaucoup de coéquipiers ont eu une mauvaise journée. Honnêtement nous voulions la victoire, mais terminer deuxième en étant à la lutte pour la gagne et avoir la vitesse nécessaire est tout ce que vous recherchez en début de saison.”

Déjà double vainqueur sur le Phoenix International Raceway, Harvick cherchait à enfin décrocher trois succès sur une même piste, chose qu’il n’a toujours pas réussie à faire tout au long de sa carrière.


Kevin Harvick : “Nos voitures étaient proches, mais en fin de course il était meilleur, notamment sur les relances.”

S’il voulait la victoire, le pilote de la Chevrolet n°29 devait aussi faire attention à sa consommation de carburant dans les derniers tours. Son objectif était de parcourir les 79 dernières boucles sans tomber en panne d’essence.

Kevin Harvick : “Quant à la fin d’une neutralisation on vous dit qu’il y a neuf tours de trop, c’est compliqué de croire que ça va le faire.”

Shane Wilson, chef d’équipe de Kevin Harvick depuis le début de cette saison savait que ce serait compliqué d’aller au bout sans ravitailler.

Shane Wilson : “Nous savions que tout le monde était limite en fin de course. Peut-être que la prochaine fois ce sera pour nous. Nous avons bien roulé toute la course et nous sommes heureux de voir que le travail effectué pendant l’hiver paye.”

Harvick arrive à Las Vegas en troisième position du classement général devancé seulement par Denny Hamlin et Greg Biffle.

libero. commodo sed libero Aliquam leo. diam