Tristan Vautier de bout en bout

L’entrée en matière de Tristan Vautier en Indy Lights est pour le moins réussie. Le Français reconnaissait volontiers être nerveux avant le début des St. Petersburg 100, pourtant cela ne l’a pas dérangé le moins du monde une fois le drapeau vert brandi.

Le pilote de la Dallara n°77 de la Sam Schmidt Motorsports a tout simplement été intraitable tout au long des quarante-cinq tours de l’épreuve et ce malgré les différentes neutralisations qui sont venues émailler l’épreuve.

Vautier a finalement coupé la ligne d’arrivée avec 1,0391 seconde d’avance sur son coéquipier Esteban Guerrieri. Sebastian Saavedra se classe finalement troisième, devant Oliver Webb dont c’est également le début dans cette série. Victor Carbone clôt le top-5.


Le Français de la Sam Schmidt Motorsports est le dixième à s’imposer pour ses débuts dans la discipline et le sixième à le faire dans les rues de St. Petersburg. Marco Andretti, Raphael Matos, Junior Strous, Jean Karl Vernay et Josef Newgarden ont réussi pareille performance par le passé.

Tristan Vautier : “Je pouvais voir que mes rétroviseurs étaient remplis lors du dernier restart et j’ai donné tout ce que j’avais. Nous avons eu une bonne première journée en Firestone Indy Ligths. Les gars de la Sam Schmidt ont réalisé un travail incroyable. C’est une satisfaction que d’appartenir à la Mazda road to Indy et quelle piste incroyable pour gager pour la première fois. La victoire est belle, mais nous devrons remettre ça le week-end prochain à Barber. J’ai appris ce week-end, mais j’ai encore des choses à apprendre.”

Vice-champion l’an dernier, Guerrieri n’a rien pu faire face à Vautier dans les dernier tours, mais se satisfait tout de même de la performance d’ensemble de l’écurie.

Esteban Guerrieri “C’est vraiment bien de faire le doublé pour l’écurie. J’ai poussé pour le dépasser ou qu’il commette une erreur, mais il a fait de l’excellent travail. il y a deux semaines de cela je ne savais pas si je serai présent et je termine deuxième. C’est un plutôt bon départ.”

at mattis commodo elementum consequat. dictum massa amet,