Ryan Newman vainqueur surprise à Martinsville !

Jeff Gordon semblait bien parti pour empocher une victoire éclatante devant son équipier Johnson mais un drapeau jaune causé par David Reutimann (le sixième du jour. Ndlr) eût pour conséquence de resserrer tous les écarts… Au restart l’impensable se produit : les deux pilotes Hendrick, qui ne s’étaient pas arrêtés pour changer de pneus, se font harponner par un Clint Bowyer déchaîné et à cet instant troisième de la course… Si Johnson en profitait pour faire un arrêt au stand, Gordon décidait de rester sur la piste. Une mauvaise décision puisque le quadruple champion NASCAR tombera en panne d’essence avant l’arrivée (il termine finalement quatorzième. Ndlr).

Newman émerge en tête

Après l’accrochage des trois leaders, c’est Ryan Newman qui émerge en tête pour ne plus la quitter. Le pilote Stewart Haas Racing empoche une victoire inespérée, sa seizième en carrière, et prive l’équipe Hendrick d’un résultat parfait. Newman devance AJ Allmendinger et Dale Earnhardt Jr, qui sauve les meubles pour la Hendrick. Matt Kenseth et Martin Truex Jr complètent le top-5.

L’écurie Hendrick Motorsports qui avait pourtant dominé la majeure partie de la course, Jeff Gordon et Jimmie Johnson se succédant en tête de course, n’a donc pas réussi à décrocher une historique 200ème victoire. Johnson et Gordon, les deux victimes de l’accrochage du 497ème tour, finissent respectivement douzième et quatorzième.

Denny Hamlin qui était en bagarre avec Johnson et Gordon à la mi-course termine sixième devant Tony Stewart. L’heureux co-propriétaire de la Stewart-Haas Racing n’aura donc pas vécu une trop mauvaise journée puisqu’avec la victoire de Ryan Newman son équipe s’impose pour la troisième fois en six courses… des statistiques qui doivent en faire rêver plus d’un ! Aric Almirola, Brad Keselowski et Clint Bowyer complètent le top-10.

Harvick et les frères Busch décevants

Le plus prompt à s’être mis dans le rythme en début de course a été Kévin Harvick qui a mené les 21 premiers tours avant de chuter dans le classement. Dépassé rapidement par le septuple vainqueur de l’épreuve Jeff Gordon (qui aura mené 322 tours au total. Ndlr), Harvick se classe dix-neuvième. Une journée également à oublier pour Kurt Busch qui a dû s’arrêter une première fois au soixantième tour lorsque son pneu avant droit a éclaté… avant de repasser par les stands au 200ème tour pour la même raison ! Son frère a d’ailleurs également connu quelques mésaventures avant de percuter le mur au virage 3 et de causer ainsi la première neutralisation de la course au tour 100.

Enfin signalons la casse moteur du poleman Kasey Kahne et son abandon au tour 315. Un début de saison en demi-teinte pour le pilote de la n°5… qui reste toutefois optimiste : “Je suis bouleversé par mon début de saison mais nous avons connu deux bonnes journées vendredi et samedi. Nous étions encore rapides aujourd’hui et lorsque notre heure sera venue nous devrons être présents.”

Greg Biffle toujours leader au général

Au championnat Greg Biffle mène toujours (226 pts) devant Dale Earnhardt Jr (220 pts). Suivent ensuite un quatuor de pilotes composé de Tony Stewart, Matt Kenseth, Kevin Harvick et Martin Truex Jr avec 214 pts. Après sa victoire, Ryan Newman remonte à la huitième place alors que le quintuple champion, Jimmie Johnson, est dixième. La prochaine manche aura lieu au Texas et se déroulera, après une petite pause d’une semaine, samedi 14 avril.

sit ultricies ut Curabitur ante. dapibus ut Phasellus risus tristique id,