Divorce entre Lotus et deux écuries d’IndyCar

Les tensions auront été trop fortes. Dreyer & Reinbold Racing et Bryan Herta Autosport ont décidé de mettre un terme à leur contrat avec Lotus portant à seulement trois, le nombre de voiture propulsées par le V6 britannique (Lotus-HVM Racing et Dragon Racing).

Les causes de ce divorce sont multiples mais la principale raison réside dans le manque de moyens dont dispose Lotus ce qui a pour conséquence de réduire drastiquement les séances de tests ainsi que la quantité de moteurs dont disposent leurs écuries.


Cette fin de partenariat prématurée a forcé BHA à se désengager de la prochaine course à Sao Paulo tandis que DRR utilisera pour la dernière fois le V6 bi-turbo Lotus au Brésil. Quant à la suite de la saison, les deux écuries espèrent disposer d’un nouveau moteur pour les 500 Miles d’Indianapolis.

Du côté de Lotus, Claudio Berro a déclaré que la réduction du nombre de voitures à équiper allait leur permettre de se concentrer sur l’augmentation de leurs performances en vue de combler l’écart sur ses rivaux, Chevrolet et Honda.

Lotus en IndyCar est comme David contre Goliath. Nous sommes et serons toujours une marque automobile britannique de niche bâtie sur le ‘Peu’ au lieu de la ‘production de masse’.

Ceci dit, je suis satisfait de notre solution et je peux assurer à tout le monde que les actions ont été définies après avoir analysé méticuleusement la situation.

eleifend dolor. Lorem libero ipsum leo dolor pulvinar luctus efficitur. venenatis risus