Honda finalement autorisée à modifier son turbo

Nous vous en avons parlé dans notre émission hebdomadaire Splash’n go, Honda a décidé de modifier son turbo juste avant la course de Long Beach estimant que son bloc V6 accusait un déficit de puissance par rapport à son rival Chevrolet. En effet le turbo monté par Honda sur son moteur V6 est un turbo simple à la différence de Chevrolet et Lotus qui utilisent un moteur bi-turbo.

Prise de cours par cette décision soudaine, la direction de course de l’IndyCar avait demandé au constructeur japonais de retirer cette modification dès le vendredi suite à une protestation de Chevrolet. Un panel de trois personnes a donc été nommé pour entendre officiellement la plainte du constructeur américain, vainqueur des trois premières courses de l’année. Le panel constitué de Hans Peter Kollmeier (ex-directeur du département développement transmission et moteur chez Mercedes-Benz. Ndlr), Jack Snyder (membre du directoire de l’Indianapolis Motor Speedway. Ndlr) et l’avocat Jim Voyles a rendu sa décision à l’issue d’une longue audition…

Dans un souci de parité entre les différentes solutions turbo utilisées, l’IndyCar a rejeté l’appel émis par Chevrolet et a autorisé Honda à présenter sa modification dès la course de ce week-end à Sao Paulo : “Aujourd’hui, le panel a décidé de ne pas donner suite à la protestation émise par Chevrolet le 18 avril dernier en approuvant l’utilisation d’un compresseur 0.74 A/R sur les turbo simples.”

Ravi de cette décision, Honda a déclaré que ce changement lui permettrait de hausser son niveau de jeu. “L’IndyCar a toujours été attentive à ce que la parité entre les différents constructeurs soit respectée et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’opter pour un turbo simple pour équiper notre V6 Honda ‘HI12RT‘.”

Il faudra certainement attendre les qualifications et la course pour connaître l’impact réel de cette modification sur le bloc japonais. Simon Pagenaud, Scott Dixon ou Dario Franchitti pourront-ils en bénéficier ? Les premiers éléments de réponse seront apportés dès demain à Sao Paulo.

eleifend elit. id ut diam Praesent Curabitur libero. massa et, venenatis