Power maître des lieux à Sao Paulo

La pluie, grande animatrice de la course 2011 était attendue cet après-midi. Absente pour la plus grande joie des organisateurs (ndlr : la course de 2011 avait dû être découpée en deux manches pour cause de piste détrempée), elle n’aura finalement pas été nécessaire pour pimenter le spectacle tellement les pilotes ont eu maille à partir avec la piste piégeuse de Sao Paulo.

S’élançant depuis la Pole Position, Will Power a contrôlé la majeure partie de la course en menant 63 tours pour finalement poursuivre son invincibilité sur cette piste et s’imposer pour la troisième fois cette saison. Pour le pilote Penske, la principale difficulté aura été de contrôler ses poursuivants lors des restarts consécutifs aux cinq neutralisations toutes causées par des accidents.


Le dernier d’entre eux s’est produit à huit tours de l’arrivée lorsque huit voitures ont été impliquées dans un accrochage à la première chicane. Lors de la relance, Power réussissait à maintenir Ryan Hunter-Reay a une distance respectable tandis que derrière eux, Takuma Sato effectuait l’une de ses célèbres attaques kamikazes pour s’emparer de la troisième position au détriment de Dario Franchitti alors en délicatesse avec ses pneus froids.

Au final, Power s’est imposé avec neuf dixièmes d’avance sur le pilote Andretti Autosport réalisant ainsi un résultat parfait avec la Pole Position, le plus grand nombre de tours menés et la victoire. Seul le meilleur tour en course lui a échappé, revenant à Josef Newgarden en 1.22.6313sec.

Derrière le trio de tête, Helio Castroneves a réussi à sauver une impressionnante quatrième place après s’être élancé depuis la 19ème position. Le Brésilien a pour cela joué des coudes dans le peloton mais a réussi à préserver sa monoplace pour chiper dans les derniers instants la quatrième position à Franchitti qui signe son premier top-5 de la saison.

Dans le reste du top-10, signalons la présence de quatre autres voitures motorisées par Chevrolet. Cela prouve malgré les inquiétudes que le V6 bi-turbo possède encore un léger avantage sur son rival Honda qui bénéficiait pour la première fois de l’année de son nouveau couvercle de turbo, censé améliorer la souplesse d’utilisation du bloc nippon.

Au classement du championnat, Will Power prend le large et possède 45 points d’avance sur son coéquipier Helio Castroneves. De quoi aborder sereinement les préparatifs des 500 Miles d’Indianapolis dont les premiers essais auront lieu le 12 mai.

quis felis leo. ut sed Nullam Curabitur tristique ut Phasellus