La saga des moteurs continue : Chevrolet fait appel !

Les performances du V6 Honda nouvelle version entrevues à Sao Paulo n’ont certainement pas rendu heureux les dirigeants de Chevrolet. Plus rapide de quelques miles en vitesse de pointe, les blocs japonais ont impressionné même s’ils ne se sont finalement pas imposés…

Les officiels de l’IndyCar auront du travail durant ce mois de mai 2012 : en plus de s’occuper du bon déroulement des différentes séances d’essais à Indianapolis, ceux-ci devront statuer clairement sur la “règle” d’équivalence des moteurs. Rappelons qu’Honda est le seul des 3 motoristes à utiliser un turbo unique. Ainsi par souci d’équité, les japonais ont demandé une modification de leur turbo (remplacement de la partie supérieure du turbo. Ndlr), qui a été approuvée par les instances de l’IndyCar le 18 avril dernier. S’en est suivi une première plainte de Chevrolet qui a débouche sur la constitution d’un panel exceptionnel de 3 personnes choisies pour statuer sur le problème. A l’issue de l’audition du 28 avril, la décision fut prise d’autoriser Honda à faire les modifications nécessaires sur son turbo.

Mais alors que tous croyaient la situation réglée, voici que les performances du bloc Honda lors de la dernière course de Sao Paulo ont alerté les américains de chez General Motors. L’audition aura lieu le 9 mai et se déroulera à huis-clos. Honda a été invitée à participer et la décision prise sera “finale et definitive” (selon la règle 13.11. Ndlr). Le Président des opérations et de la stratégie de l’IndyCar, Brian Barnhart, a décidé de désigner une seule personne pour délivrer son jugement. Il s’agira de Theodore R. Boehm, un juge de la cour suprême de justice de l’Indiana désormais à la retraite. Ce dernier a notamment une grande expérience en matière de médiation et d’arbitrage et il officie désormais dans le groupe privé Van Winkle Baten spécialisé dans la résolution de cas de conflits ou contestations.

Espérons donc que cet avocat privé qui a participé à la résolution de nombreuses affaires complexes de transaction financiers ou immobilières sera en mesure de trouver une issue qui puisse satisfaire au mieux les deux parties.

elit. consectetur massa ut at Lorem