Vers une augmentation de la puissance pour le Pole Day

Depuis les débuts de la Dallara DW12 sur l’Indianapolis Motor Speedway, les vitesses moyennes ont toujours été le principal centre d’intérêt à propos de cette voiture. Annoncée comme plus efficace d’un point de vue aérodynamique que sa devancière, elle n’a pourtant jamais été capable d’atteindre la barrière des 220mph.

Pour pallier à ce problème, Dalarra et l’INDYCAR ont passé de nombreuses journées en soufflerie. En sont sorties des nouvelles pièces censées réduire la traînée aéro et même si ces évolutions n’ont pas totalement répondu aux exigences de la série, elles ont tout de même permis aux voitures de gagner de précieux miles par heure et d’améliorer leur stabilité en courbe.


Mais alors que les premiers essais sont sur le point de débuter, les doutes subsistent toujours quant à la capacité des plus rapides à franchir la barre symbolique des 220mph. En soi ce n’est pas un problème que les voitures évoluent à une vitesse moyenne 10mph plus lente que l’année passée. Si le spectacle en piste est bon, personne ne s’en rendra compte. Le problème risque de se poser lors du Pole Day. Véritable symbole aux Etats-Unis, le Pole Day est synonyme de vitesse pure et de pointes ahurissantes. Il faut dire que de nombreuses décennies durant, le célèbre speaker de l’Indianapolis Motor Speedway, Tom Carnegie a annoncé de nombreux records du tour lors des qualifications.

C’est pour cette raison que l’IndyCar a décidé d’apporter deux modifications majeures à sa règlementation technique. La première consiste à laisser une plus grande latitude aux écuries dans les réglages aérodynamiques. Ainsi l’aileron arrière pourra être réglé entre 0 et -11 degrés tandis que les écuries auront deux choix possibles de diffuseurs.

Mais la plus grande évolution se situe derrière le pilote. En effet Will Phillips, Vice-Président de la Technologie a ainsi autorisé les motoristes à augmenter la pression de suralimentation de 130Kpa à 140Kpa offrant 40 à 50 chevaux supplémentaires aux V6 2,2L.

Avec ces nouveautés, les officiels sont confiants de voir les vitesses nettement augmentées entre le 18 et 20 mai. En revanche, il n’est pas prévu de disputer les 500 Miles avec cette configuration puisque les moteurs n’ont pas été développés pour rouler à pleine charge avec une pression aussi importante.

Praesent dolor. Donec justo Phasellus id, venenatis felis