Gordon : ‘Gagner un maximum de courses d’ici Richmond’

Une explosion moteur à Daytona, une crevaison à Bristol, deux pénalités dans les stands à Fontana, un accident dans les derniers tours à Martinsville, un autre à Talladega, cela faisait déjà beaucoup pour les dix premières courses, mais cette série s’est accentuée à Darlington avec deux crevaisons.

Après onze courses le bilan de Gordon est le suivant : un top-5, deux top-10, deux abandons, mais surtout sept arrivées au-delà de la vingtième place dont quatre de trente-troisième ou pire.

Darlington est l’ovale qui réussi le plus à Jeff Gordon puisqu’il y compte sept succès (Tout comme à Martinsville – ndlr.), c’est ainsi qu’il comptait sur la piste de Caroline du Sud pour enfin lancer sa saison.


Suite à sa seconde crevaison, Gordon a dû passer par les garages afin que ses mécaniciens puissent régler le problème. Alors qu’il avait une voiture rapide, Gordon a terminé en trente-cinquième position à vingt-neuf tours du vainqueur, Jimmie Johnson. Au classement général il perd une place et est désormais 24ème à 170 points du leader, Greg Biffle. La dixième place, Gordon en est séparé de 96 unités !

Jeff Gordon : “C’est toujours la même histoire. Nous avons une voiture rapide, nous courrons bien. Nous faisons tout ce que nous pouvons et nous avons ces problèmes.”

Avec cet écart de points, Gordon n’a plus qu’une solution pour rejoindre les playoffs. Il lui faut gagner des courses et intégrer le top-20.

Jeff Gordon : “Je ne dis pas que c’est impossible, mais je pense que la seule chose à laquelle nous devons penser est ce que nous avons toujours essayé de faire, gagner des courses.”

consequat. dictum accumsan et, tristique risus eget massa ut