Brands Hatch – Ander Vilariño encore une fois impérial

Trois courses et trois victoires ! Le moins que l’on puisse dire est que l’Espagnol Ander Vilariño (Chevrolet Camaro n°2 – TFT – Banco Santander) domine la série en ce début d’année 2012. Parti de la deuxième place sur la grille de départ il a su se monter patient pour finalement prendre l’avantage sur Romain Thiévin (Dodge Challenger n°99 – Still Racing Exotics Racing) peu après la mi-course.

Parti de la pole position Romain Thiévin a conservé son bien pendant la première moitié de l’épreuve. Le pilote Dodge était suivi de près par les deux Espagnols du plateau que sont Ander Vilariño et Javier Villa (Chevrolet Camaro n°64 – TFT). Les trois hommes se sont rapidement détachés du reste du peloton emmené par Dimitri Enjalbert (Dodge Challenger n°33 – OverDrive).

Romain Thiévin s’est montré ravi de ses réglages, mais seulement pour les six premiers tours de l’épreuve. Il n’a donc pas tenté le diable en fin d’épreuve afin de marquer le maximum de points en vue du championnat.

Romain Thiévin : “J’ai pris un bon départ. J’étais bien pendant cinq ou six tours alors demain je veux une course de six tours maximum. OK ? Nous devons travailler sur le setup car il était compliqué pour moi de garder la voiture en piste après six tours. Javier et Ander étaient rapides.”

Dans le peloton ce sont les locaux qui ont fait le spectacle, notamment James Winslow (Chevrolet Camaro n°18 – Scorpus Racing – M&M’s) qui parti douzième a patiemment remonté ses adversaires, pour échouer au pied du podium à 10,7 secondes du vainqueur. Le top-5 étant finalement complété par Romain Iannetta (Dodge Challenger n°25 – Orhes Competition). Dimitri Enjalbert s’est écroulé dans les derniers instants et a coupé la ligne d’arrivée en septième position.


Dans le dernier tiers de l’épreuve les leaders ont dû composer avec le trafic. À ce petit jeu là c’est Ander Vilariño qui s’en est le mieux sorti. L’Espagnol, une fois en tête s’est construit une avance de deux secondes qu’il s’est contenté de géré en évitant de faire la moindre faute, ce qui aurait pu s’avérer catastrophique au championnat.

Ander Vilariño : “Je ne me sens pas imbattable. Cela va être difficile de créer des écarts au championnat.”

La course a été émaillée par quelques sorties de piste, notamment Joseph Cozella (Chevrolet Camaro n°14 – Still Racing – JDC Finances), Valentin Simonet (Dodge Challenger n°88 – Orhes Competition), Nathalie Maillet (Cevrolet Camaro n°46 – Racing Club Partners) ou encore Carole Perrin (Chevrolet Camaro n°42 – Autosport 42). La Française a pu repartir et terminer la course en douzième position.

commodo ut risus. luctus quis Curabitur felis Phasellus suscipit commodo Praesent Donec