Marco Andretti au-delà de 227mph lors du Fast Friday !

Au terme de cette première semaine d’essais libres, une chose est sûre. La bannière étoilée est fièrement représentée à Indianapolis. Après la domination de Josef Newgarden qui s’est hissé à trois reprises à la première place, Marco Andretti a repris le commandement des essais libres avec style lors du Fast Friday.

Déjà le plus rapide de la quatrième journée d’essais, le petit-fils de Mario a profité des 40 à 50 chevaux supplémentaires alloués par l’INDYCAR en vue des qualifications ainsi que de l’aspiration de Tony Kanaan pour poster le meilleur tour du mois de mai à 227.540mph ! Très en confiance avec sa voiture en configuration “course”, Andretti se met à rêver de la Pole Position lors du Pole Day.


Pourquoi ne pas essayer de faire la Pole ? Aujourd’hui était un grand jour pour nous. Je pensais être un peu en retard par rapport à mes coéquipiers au début du mois mais nous avons réveillé la voiture. Nous avons travaillé très dur également.

Cette performance accompagnée de celle de ses coéquipiers qui se sont tous classés dans le top-10 démontre à quel point l’écurie Andretti Autosport a progressé en une année après être passée près de l’élimination en 2011.

Quel différence en une année. Si demain nous décrochons la Pole, ce serait plutôt ironique. L’année dernière, nous essayions seulement de faire partie de la course.

Derrière Andretti, le Team Penske démontre le niveau du V6 bi-turbo Chevrolet sur l’Indianapolis Motor Speedway. Ryan Briscoe a réalisé le deuxième chrono en 226.835mph juste devant son coéquipier Helio Castroneves. Leur coéquipier Will Power pour s’est pour sa part contenté du 11ème chrono mais l’Australien a davantage travaillé sur les qualifications que sur son rythme de course.

En revanche si les moteurs Chevrolet ont dominé ces essais, il ne faut pas enterrer trop vite les voitures propulsées par le V6 Honda. Comme en témoigne le cinquième temps de Scott Dixon en 226,224mph, le moteur japonais est dans le coup et il n’est pas impossible que certains pilotes aient caché leur jeu avant le Pole Day.

Concernant les pilotes Français, Simon Pagenaud est à nouveau le plus rapide mais à une anonyme 26ème place, la faute à un programme davantage concentré sur des runs en solitaire pour simuler l’exercice des qualifications. Derrière lui, Sébastien Bourdais a complété son programme de ré-acclimatation avec un meilleur tour réalisé à la moyenne de 221,191mph alors qu’il découvrait véritablement le V6 Chevrolet. Sa coéquipière Katherine Legge a elle aussi satisfait au “Rookie Orientation Program” et aura donc l’autorisation de disputer les 500 Miles d’Indianapolis.

Enfin Jean Alesi est à nouveau le “meilleur” représentant Lotus au 31ème rang, juste devant Simona de Silvestro. A noter que les deux pilotes ont quelque peu réduit l’écart qui les séparent du reste du peloton puisqu’ils n’accusent “plus que” six miles de différence avec la voiture qui les précède.

Résultats du Fast Friday

non Aenean leo. massa felis nec