L’IndyCar veut éviter une nouvelle erreur lors des restarts

Le week-end dernier sur le Milwaukee Mile, le Néo-Zélandais Scott Dixon s’est vu infligé un drive-through par la direction de course pour avoir soi-disant anticipé son accélération lors d’un restart. Une fois passé par les stands, le mal était fait pour Dixon, et les officiels n’ont pas pu réparer leur erreur sur la piste. Parti vingt-et-unième, le pilote Ganassi était remonté dans le classement avant de finalement terminer onzième de la course… Après l’arrivée, Beaux Barfield s’est entretenu avec Chip Ganassi, Mike Hull (l’ingénieur de piste de Dixon. Ndlr) et Scott Dixon afin de s’excuser pour cette pénalité. En effet, celle-ci provenait d’une erreur humaine mais également d’une légère défaillance technique…

Afin d’éviter que ce problème se reproduise, les officiels vont se doter d’un système plus sûr. Dès ce week-end sur l’ovale de l’Iowa, une camera vidéo sera placée vers le préposé à l’agitation du drapeau vert. Ce flux vidéo sera automatiquement synchronisé avec une autre caméra qui filmera la piste afin de supprimer tout risque d’erreur entre le système de chronométrage et la direction de course.

Beaux Barfield : “Ce changement va améliorer considérablement notre capacité à organiser des départs et des restarts de qualité.”

Une fois encore, l’équipe de Beaux Barfield montre sa rapidité d’adaptation et son professionnalisme à la suite d’une affaire qui aurait pu prendre des proportions bien plus grandes…

elit. consequat. felis tempus felis eleifend adipiscing ut leo. sem, Donec sed