Daytona – les pilotes Roush seront à surveiller

Daytona 500 et Coke Zero 400, deux courses importantes durant la saison disputée sur une même piste le Daytona International Speedway. Si les Daytona 500 ouvrent la saison et récompensent le pensionnaire de la Victory Lane d’un peu plus d’un million de dollars les Coke Zero 400 sont une étape importante en vue de la qualification en playoffs.

Tout au long de l’histoire de ce speedway seuls quatre pilotes ont réussi à remporter les deux courses dans la même année, Bobby Allison, Cale Yarborough, LeeRoy Yarbrough et Fireball Roberts. C’est le premier nommé qui a réalisé cet exploit pour la dernière fois, c’était en 1982.

Cette année Matt Kenseth aura l’occasion de rejoindre ces quatre pilotes puisqu’il est le vainqueur des Daytona 500, mais outre le champion 2003 de la NASCAR Sprint Cup Series c’est toute la Roush Fenway Racing qui sera à surveiller.


Vainqueur de deux Daytona 500 (2009 et 2012 – ndlr.) Matt Kenseth n’a jamais remporté l’épreuve estivale, ce week-end sera bien évidemment sa dernière tentative pour le compte de l’écurie de Jack Roush.

Greg Biffle a remporté cette course en 2003 ; il reste également sur une troisième place aux Daytona 500. Le pilote de la Ford Fusion n°16 tentera d’accrocher une seconde victoire à l’occasion d’une course à plaques de restriction, puisqu’il ne s’est jamais imposé à Talladega.

Enfin, le dernier pilote de la Roush Fenway Racing n’est autre que Carl Edwards. Huitième des Daytona 500 il est à la lutte pour intégrer le top-10 et n’a toujours pas remporté de course cette année, il est même sur une série de cinquante épreuves sans le moindre succès. Onzième du classement il ne possède même pas l’une des deux wild cards puisque celles-ci reviennent pour l’instant à Kyle Busch et Kasey Kahne respectivement douze et quinzièmes avec une victoire chacun. Point négatif pour Edwards il a le désavantage de n’avoir jamais gagné de course à plaques de restriction.

et, risus luctus consequat. sem, venenatis, neque. efficitur. venenatis