Tours Speedway – présentation

Tours de Tonnerre !!!

Si l’EURO-RACECAR est entrée dans une nouvelle ère en 2012, le passage dans la deuxième partie de saison s’accompagne d’une autre nouveauté, et non des moindres. Les 6-8 juillet, sera en effet organisée, sous l’égide et avec le soutien de la FFSA, la première course sur ovale d’une série NASCAR en Europe. Tours Speedway, un ovale de 600 mètres construit au cœur de la ville de Tours (37), sera un terrain de jeu véritablement inédit pour les concurrents !


« Un rêve est en train de devenir réalité, se réjouit Jérôme Galpin, créateur et organisateur d’EURO-RACECAR. Au départ, ce projet émane d’une rencontre et d’une discussion avec Denis Schwok, le Directeur du Parc des Expositions de Tours, et il a pris vie au fil des mois. Aujourd’hui, il prend corps et tout ce que nous avons mis en place sur le papier s’est parfaitement appliqué sur le terrain. Jusqu’à présent, nous n’avons pas rencontré la moindre difficulté. À titre personnel, je suis heureux d’être le premier pilote à en prendre la piste ! » Cette inauguration s’est déroulée mardi 3 juillet, trois jours avant l’entrée en scène des pilotes. Ces derniers seront placés sur un pied d’égalité, n’ayant jamais participé à une épreuve reprenant le règlement appliqué aux épreuves sur ovale en NASCAR.

Le match opposant les favoris s’annonce palpitant. Tous les participants habituels sont présents pour cette épreuve « all-star ». En tête de la série depuis le Nogaro 200, manche d’ouverture de la saison, Ander Vilarino (#2 TFT-Banco Santander), avec 4 victoires et 6 podiums en 6 courses, sera l’homme à battre. Romain Thiévin (#99 Still Racing-Exotics Racing) a déjà décroché 5 top 3 mais la victoire s’est encore refusée à lui. Au contraire de Javier Villa (#64 Gonneau Racing) victorieux à Brands Hatch. Le peloton de chasse sera emmenée par une bande de furieux constituée d’Antoine Lioen (#05 Rapido Racing), Dimitri Enjalbert (#33 OverDrive), Freddy Nordström (#44 Orhès Compétition), Romain Iannetta (#25 Orhès Compétition), le dernier vainqueur en date, Romain Fournillier (#11 OverDrive-McDonald’s), Wilfried Boucenna (#17 Pole Position 81) et Carole Perrin (#42 Autosport 42). Tous n’ont qu’une ambition, être les premiers à triompher sur l’ovale !

Pour faire de Tours Speedway un événement exceptionnel, EURO-RACECAR pourra compter sur la présence de trois Guest stars. Eric Hélary (#14 Still Racing-JDC Finance) Champion EURO-RACECAR 2011, participe à l’épreuve pour valider son ticket d’entrée à l’épreuve NASCAR qu’il disputera bientôt en récompense de son titre. Yvan Muller (#100 Still Racing-Convergence) découvrira pour sa part sa Camaro. Triple champion du monde FIA WTCC, l’Alsacien retrouvera sur sa route une autre personnalité, en la personne de Ben Kennedy (#96 TFT), arrière petit-fils de Bill France Sr, créateur de NASCAR. Âgé de 20 ans, il est un habitués des ovales, disputant la K&N Pro Series aux Etats-Unis.

La division Open ne manquera pas non plus d’attrait puisque les habitués seront également bien présents. Leader de la saison régulière, Tanguy Ide (#44 Orhès Compétition) sera toujours opposé à ses plus coriaces adversaires, qui ont pour nom Martin Van Hove (#96 TFT), Joaquin Gabarron (#05 Rapido Racing), Alain Grand (#11 OverDrive-McDonald’s), ou encore Philippe Marie (#88 Orhès Compétition). Mais il ne faut pas oublier les fines gâchettes de la catégorie que sont Vincent Gonneau (#15 Gonneau Racing), David Perisset (#99 Still Racing-Exotics Racing), Jérôme Laurin (#55 Pole Position 81), Gérald Cormon (#25 Orhès Compétition) ou Stéphane Sabates (#100 Still Racing-Convergence). Que d’incertitudes !

Arrivées et retours :

Notons la présence de Yann Zimmer (#18 Scorpus Racing), Emmanuel Brigand, vice-champion Open 2011, et Eric van de Vyver (#7 Rapido Racing), Oscar Pereira (#06 Rapido Racing), Neil Tressler et Donald Reignoux (#29 Autosport 42), Nicolas et Jack Gaudin (#85 VTS 85)

Grand Marshals

George Silbermann, Vice-Président des NASCAR Regional et Touring Series, et Stéphane Rotenberg, présentateur vedette de la télévision française sur les chaînes du groupe M6, feront l’honneur d’être les « Grand Marshals » de l’épreuve. Samedi 7 juillet, George Silbermann participera ainsi à toutes les cérémonies et donnera le départ du « Michelin 100 », à 19h45, tandis que Stéphane Rotenberg officiera dans ce rôle dimanche 8 juillet pour le « Tours Evènement 100 ».

Course : Tours Speedway

Lieu : Tours (Indre-et-Loire, France)

Date : Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet 2012

Horaires :

– Vendredi 06/07: Essais libres 1 Elite : 16H00 – 16H40, Essais libres 1 Open : 16H45 – 17H25, Essais libres 2 Elite : 19H15 – 19H55, Essais libres 2 Open : 20H00 – 20H40.

– Samedi 07/07 : Qualifications Elite : 10H10 – 10H50, Qualifications Open : 10H55 – 11H35, Demi-finale 1 Open : 13H15, Demi-finale 2 Open : 14H10, Petite finale Open : 15H45, Finale Open : 15H45, Super Finale Elite : 19H45.

– Dimanche 08/07 : Demi-finale 1 Open : 10H15, Demi-finale 2 Open : 11H10, Super Finale Elite : 14H00, Petite finale Open : 16H00, Finale Open : 16H55.

Le format :

Schéma 100% NASCAR, avec utilisation des règles de « restarts », « free pass », « Green White Checkered finish »… Qualifications : Chaque pilote s’élance pour deux tours selon un ordre défini par tirage au sort. Le meilleur chrono est retenu et détermine la position sur la grille. Super Finale Elite : Les 24 voitures s’affrontent sur 100 tours. Demi-finales et Finales Open (50 tours) : Les voitures qualifiées aux positions impaires (1-3… 23) vont en demi-finale Open 1, celles aux positions paires (2-4-6 … 24) en demi-finale Open 2. Les pilotes classés de la 1ère à la 5ème place, plus le pilote classé de la 6ème à la 12ème ayant réalisé le meilleur tour en course vont en Finale. Les six autres en Petite finale.

Le site :

Tracé au cœur de la ville, Tours Speedway a été créé de toutes pièces pour l’occasion. Premier ovale temporaire en Europe à accueillir une série NASCAR, sa piste validée par la FFSA est bordée par 160 murs semblables à ceux utilisés par la F1 sur des circuits urbains tel que Valencia.

venenatis Nullam leo. nec dictum mattis ut