Loudon – Brad Keselowski s’impose en Nationwide

Parti de la pole position Brad Keselowski a profité d’un cafouillage de Kevin Harvick pour prendre définitivement la tête de l’épreuve au 179ème des 200 tours que comptaient les F.W. Webb 200 disputés sur le New Hampshire Motor Speedway. Il a ensuite parfaitement résisté à Kevin Harvick qui n’a jamais semblé être en mesure de lui contester la victoire dans les dernier tours.

Deuxième sous le drapeau à 717 millièmes de Keselowski, Harvick a exprimé son mécontentement à l’égard d’Amber Cope dans le tour de décélération en allant taper la Chevrolet n°24 avant de regagner la voie des stands.

Troisième, Austin Dillon emporte le bonus de 100 000 dollars réservé au vainqueur du Dash 4 Cash et est donc éligible pour la prochaine course au même titre que Sam Hornish Jr. et Ricky Stenhouse Jr. respectivement quatre et cinquièmes. Septième, Elliott Sadler est le dernier pilote à être qualifié pour l’épreuve de la semaine prochaine.


Brad Keselowski : “Cela fait partie des courses où tout nous sourit. Nous avions une bonne voiture. Je crois que nous avions fait trois poles sans jamais gagner. C’est super d’avoir fait le boulot aujourd’hui.”

Keselowski menait de 3,6 secondes lorsque Cole Whitt a percuté le mur dans le virage 1 du tour 121. Le leader de la course choisissait de ne prendre que deux pneumatiques lors de l’arrêt, au même titre qu’Hornish, Harvick, Dillon et Stenhouse.

Lors de la relance, le pilote de la Dodge n°22 parvenait à conserver la tête de l’épreuve devant son coéquipier. Il comptait même 2,3 secondes d’avance sur son dauphin au tour 149 lorsque Danica Patrick ratait son dépassement sur Jason Bowles dans le virage n°4 et partait à la faute.

Patrick s’arrêtait aux stands tout comme Sadler et Cole Whitt. Grâce à ses gommes neuves, Sadler sera capable de gagner six positions en huit tours.

Lors de la relance Keselowski faisait patiner ses pneumatiques ce qui permettait à Harvick de prendre la tête pour la toute première fois de la journée. Si le pilote de la Richard Childress Racing parvenait à prendre quelques longueurs d’avance, il n’était pas en mesure de se mettre définitivement à l’abri.

Gêné par la voiture de Cope, il laissait Keselowski fondre sur lui et tenter une manœuvre agressive sur l’extérieure lui permettant de reprendre la tête.

Kevin Harvick : “La 24, à chaque fois que vous revenez derrière elle, vous ne savez pas si elle va aller en bas ou en haut. Elle est partie sur le haut alors j’ai plongé à l’intérieur, puis elle s’est rabattue. C’est quelqu’un qui ne devrait pas être en piste et qui n’a aucune idée de ce qu’elle fait dans une voiture. Elle veut être Danica Patrick, mais elle ne peut pas porter son casque.”

at velit, suscipit porta. risus. ut libero elit. commodo ante. vel, tempus