Essais libres 1 et 2 : Pagenaud et Castroneves en tête

Essais libres 1 :
Le pilote Français Simon Pagenaud a fait parler la poudre dès la première séance d’essais libres sur l’aéroport d’Edmonton. Au volant de sa Dallara-Honda numéro #77, le pilote Schmidt-Hamilton Motorsports a bouclé un tour en 1.16.5391 pour devance Mike Conway de plus de trois dixièmes ! Avec cette performance, Pagenaud a même explosé la Pole de Takuma Sato réalisée l’année dernière de plus d’une seconde !

L’autre sensation de cette séance est l’ultra-domination des moteurs Honda il est vrai bien aidés par l’utilisation du “Boost Button”. Ainsi les huit premières places sont toutes occupées par des pilotes utilisant le V6 japonais.

En neuvième position, Rubens Barrichello est le meilleur représentant Chevrolet mais à néanmoins huit dixièmes de Pagenaud.


Essais libres 2 :
Après la domination Honda, Helio Castroneves a corrigé le tir pour Chevrolet dans la deuxième séance d’essais libres. Le pilote Penske qui n’a plus été à pareille fête lors des essais depuis l’ouverture de la saison à St. Petersburg s’est évertué à offrir un excellent tour à son équipe pour au final s’emparer de la première position en 1.16.4920. L’équipe Penske a effectué beaucoup d’ajustements sur ses trois voitures entre la première séance et la deuxième et visiblement le travail des mécaniciens à porté ses fruits. Au final, le Brésilien a devancé Scott Dixon de 27 dix-millièmes de seconde seulement !

En troisième position, Mike Conway confirme la bonne entame de week-end de l’écurie A.J. Foyt Entreprises dont la collaboration avec le pilote britannique commence à payer. Le top-5 est complété par les deux Canadiens avec dans l’ordre James Hinchcliffe et Alex Tagliani.

Du côté des prétendants au titre, ils se suivent comme leur ombre. Ryan Hunter-Reay a conclu la séance au huitième rang devançant d’un centième son rival Will Power.

Concernant les Français, Pagenaud est retombé quelque peu dans le peloton en 12ème position tandis que Sébastien Bourdais n’a pu faire mieux que le 21ème chrono à sept dixièmes de Castroneves.

Si lors de la première séance tous les pilotes ont été sages, la deuxième a été plus animées. en effet les pilotes se sont laissés aller à de nombreux blocages de roues et de nombreuses sorties dans les échappatoires, signes qu’ils cherchaient la limite après avoir trouvé les bons réglages.

Les temps des deux séances combinées.

Aenean eleifend leo. ut justo Nullam in venenatis, nec Donec suscipit