Flashback sur Tours Speedway

La météo anormalement maussade pour un mois de juillet n’a pas refroidi les ardeurs des spectateurs, curieux d’assister à la première course sur ovale d’une série NASCAR en Europe. Sur le total du week-end, 35 000 personnes ont investi l’enceinte du Country Bike Rock Festival avec lequel l’EURO-RACECAR partageait l’affiche. Les tribunes bordant le circuit temporaire, d’une capacité de 3500 places assises, ont pour leur part été combles samedi et dimanche. Le spectacle offert par les pilotes Elite et Open a ravi la foule qui n’a pas manqué de montrer sa joie par de vibrantes « standing ovations » !

Sur le plan de l’organisation, la venue et le soutien des officiels NASCAR ont participé à la réussite de l’évènement, tandis que l’honneur de la présence des membres de la famille fondatrice témoigne du solide lien qui uni les deux parties. Historique par sa nouveauté, Tours Speedway l’a également été par son scénario, à tout jamais gravé dans les annales. C’est en effet sur cette piste, à l’issue du Michelin 100, samedi 7 juillet, que Ben Kennedy, arrière petit-fils de Bill France Sr., créateur de la discipline, a remporté sa première victoire dans une série NASCAR.


« Un conte de Cendrillon s’est écrit sous nos yeux, s’est félicité Georges Silbermann, Vice-Président des Regional et Touring Series, présent à Tours. La première course NASCAR sur ovale en Europe, remportée par l’arrière petit-fils du créateur de NASCAR, pour sa première victoire en NASCAR ! L’enthousiasme des fans français était fou. C’est un grand pas en avant pour EURO-RACECAR, mais également pour NASCAR, dans sa volonté de développer ses courses à l’étranger. A la manière européenne, ils ont entonné l’hymne américain en hommage au pilote victorieux. Cette célébration nous a donné la chair de poule. »

Eric Hélary a écrit le deuxième chapitre de l’Histoire en remportant le lendemain le Tours Evènement 100. Grâce à ce succès, le champion 2011, également Guest, à l’instar d’Yvan Muller, a définitivement convaincu les officiels de valider son ticket d’entrée pour une course NASCAR, récompense de son titre. Les habituels concurrents de l’EURO-RACECAR ont assuré leur part de spectacle et parmi les plus rapides dans cet exercice se sont révélés Romain Fournillier, poleman et dominateur du début du Michelin 100 avant d’être pris de malchance, Carole Perrin, poleman et solide leader dimanche avant de céder au rapide Dimitri Enjalbert, Romain Thiévin, remonté de la 9e à la 3e place samedi, Ander Vilarino, 2e dimanche, Javier Villa, très rapide depuis les essais mais victime d’accrochages, ou encore Yann Zimmer, 5e et 1er Junior, derrière le non moins heureux Antoine Lioen, alors qu’il découvrait sa monture.

En division OPEN, enfin, l’histoire retiendra la victoire à domicile de Frédéric Johais (Guest), samedi, Vincent Gonneau, dimanche (2e la veille), le double podium de Simon Escallier (3e et 2e), la 3e place de Tanguy Ide, les victoires de Pascal Renaudat et Alain Grand en Legend, ou les débuts remarqués de la jeune Espagnole Zahara Esteban. Telle est la conclusion d’un week-end riche en sensations. Vivement 2013 !

tristique ut felis facilisis Nullam consectetur id, libero ut velit, Aenean