Victoire de Sébastien Bourdais à Indianapolis !

Sébastien Bourdais et Alex Popow ont remporté la course la plus prestigieuse de la saison Grand-Am après les 24 Heures de Daytona, offrant au Starworks Motorsport le premier titre en North American Endurance Championship (mini-série comprenant les Rolex 24, les 6 Heures de Watkins Glen et la course de ce week-end).

Disputée sur l’infield de l’Indianapolis Motor Speedway, cette première édition du Brickyard Grand Prix a été particulièrement haletante et riche en accrochages de toutes sortes. Le départ a été donné sous la pluie et la piste a été à un moment difficilement praticable, plusieurs voitures – notamment les GT – étant victime de l’aquaplaning. Au total, la course de 3 heures a été interrompue à neuf reprises par le drapeau jaune.

Au volant pour le dernier relais, Sébastien Bourdais a pris la tête en dépassant la seconde voiture du Starworks Motorsports à l’extérieur et a su la conserver au dernier restart, pour la plus grande joie de son équipe, invitée à embrasser la bande de briques de la ligne d’arrivée dans la grande tradition des vainqueurs d’Indianapolis.

Scott Pruett et Memo Rojas ont décroché la seconde place, ce qui leur permet de prendre un peu d’avance au championnat sur leurs principaux adversaires (Dalziel/Potolicchio, à onze points). Max Angelleli et Ricky Taylor (Suntrust Racing) montent sur la troisième marche du podium.

Fidèle à sa réputation, Juan-Pablo Montoya a été particulièrement percutant à Indianapolis. Dans son style très incisif, le Colombien ne s’est pas fait que des amis en envoyant Joao Barbosa puis Ryan Dalziel en tête-à-queue, décrochant finalement la quatrième place sur la seconde Riley Ganassi engagée spécialement pour cette course et partagée avec Scott Dixon.

Andy Lally et John Potter (Magnus Porsche) se sont imposés dans la catégorie GT. Emil Assentato et Jeff Segal conservent la tête du championnat.

vulputate, risus. libero. sit efficitur. quis, Phasellus