Dixon remporte une 4ème victoire et relance le championnat

Mid-Ohio est décidément un circuit à part pour Scott Dixon. Arrivé ici en tant que triple vainqueur en poleman, le pilote Chip Ganassi Racing portait l’étiquette de favori avant les qualifications. Auteur du cinquième chrono à un peu polus de trois dixièmes de Will Power, il semblait acquis que la course tomberait dans les mains de l’Australien. Mais c’était sans compter sur les talents du double champion IndyCar…


Power a mené la course depuis les premiers tours en conservant une avance autour de la seconde sur Dixon. Le pilote Penske récupérait même les deux points bonus attribués à celui qui même le plus grand nombre de tours au 43ème passage. Mais lors de la deuxième salve d’arrêts aux stands au 57ème tour, les deux équipes décidaient de rappeler leur pilote au même moment. Et si les mécaniciens de Chip Ganassi Racing réalisaient un nouveau sans-faute permettant à leur pilote de rapidement quitter la pit-lane, il n’en fut pas de même pour Power qui devait composer avec une manoeuvre délicate pour garer sa voiture dans son emplacement. En effet, ses mécaniciens étant juste devant ceux de Dixon, l’Australien a dû ralentir et braquer davantage pour les éviter, ce qui a eu pour effet de décaler légèrement sa voiture par rapport à ses mécaniciens. Dans l’aventure, Power a perdu une bonne demie-seconde, ce qui a suffit à Dixon pour ressortir en tête.

Le retour en piste a été encore plus difficile pour Dario Franchitti qui après avoir perdu sa deuxième position au gré des premiers arrêts aux stands, est entré en contact avec la monoplace de James Hinchcliffe dans son tour de sortie après son deuxième ravitaillement. Aileron avant cassé, l’Ecossais s’est vu contraint de rentrer une nouvelle fois pour changer de museau. Au final, il terminera à une anonyme 17ème position.

Du côté des deux leaders, plus rien ne viendra freiner la marche en avant de Dixon. Auteur d’un superbe tour de sortie des stands, le Néo-Zélandais a infliger à Power trois secondes d’écart dans ce seul tour ! Dixon a même cru à un drapeau jaune à un moment en voyant la différence de vitesse entre sa voiture, parfaite en pneus froids, et celle de son adversaire. Sous le drapeau à damier, le pilote Chip Ganassi Racing s’est donc imposé avec 3 secondes d’avance sur Power, remportant son quatrième succès en carrière sur cette piste.

Sur le podium, les deux hommes ont été rejoins par un excellent Simon Pagenaud qui a conclu son superbe week-end de façon magnifique après avoir livré une course opiniâtre faite de dépassements de hautes volées (comme le trois de front à la sortie des stands entre Rubens Barrichello et Tony Kanaan). Le pilote Schmidt-Hamilton Motorsports a devancé sur la ligne son compatriote Sébastien Bourdais et James Hinchcliffe qui est remonté de la 15ème place sur la grille à la cinquième grâce à une stratégie décalée à trois arrêts dont le premier très tôt pour se débarrasser de ses pneus durs.

Derrière Hinchcliffe, l’autre grand animateur de la course a été Tony Kanaan qui a encore une fois sauvé le week-end de l’écurie KV Racing Technology et effacé des qualifications désastreuses. Parti 18ème sur la grille, le roi du dépassement a fait preuve de métier pour ramener sa monoplace au sixième rang ! Un exploit qui même s’il remplit de joie Kanaan, risque de finir par l’user tant le champion 2004 doit puiser dans ses ressources pour réaliser ce genre d’exploit au volant d’une monoplace quelconque.

Le reste du top-10 est complété par Marco Andretti, J.R. Hildebrand et Alex Tagliani tandis que du côté du leader du championnat en arrivant à Mid-Ohio, la course pourrait marquer un tournant dans sa saison. Victime d’un ennui moteur (son V6 Chevrolet ne tournait que sur cinq cylindres en fin d’épreuve), Ryan Hunter-Reay ne s’est classé que 24ème et a abandonné la tête du classement à Power.

A noter que pour la deuxième fois consécutive, le course n’a connu aucun drapeau jaune.

Au championnat, Power reprend donc les commandes pour cinq points devant le pilote Andretti Autosport tandis qu’Helio Castroneves ( 16ème) glisse à la troisième position à 26 points de son coéquipier. Enfin Dixon revient quant à lui dans la course au titre et accuse un retard de 28points.

sem, Curabitur dapibus adipiscing commodo mattis