Des courses plus tôt en cas de pluie ou d’orage ?

Les Pennsylvania 400 n’ont pas pu aller à leur terme à cause de la pluie et un spectateur, appuyé sur sa voiture, a été foudroyé après que les responsables du Pocono Raceway ont ordonné l’évaquation des gradins du fait d’un orage à proximité de l’ovale. Deux évènements qui font réfléchir les officiels de la NASCAR sur la possibilité d’avancer les horaires des épreuves en cas de conditions climatiques difficiles.

Dimanche dernier à Pocono lorsque les officiels de la NASCAR ont lancé l’épreuve de Sprint Cup ils savaient que celle-ci n’irait pas au bout puisque le Pocono Raceway fait partie des quelques pistes du calendrier à ne pas être équipées d’éclairage artificiel.


Cette course a également été marquée par le décès d’un spectateur foudroyé alors qu’il arrivait à sa voiture, la question de lancer la course plus tôt a été évoquée puisque les officiels ont interrompu la course à 16h12 pour n’officialiser le résultat qu’à 16h54, la foudre tombant sur le spectateur à 17h01.

Pour Brian Neudorff, météorologiste à Twin Falls dans l’Idaho, la NASCAR doit également prendre des mesures drastiques concernant les orages, puisque la sécurité des spectateurs doit primer sur le spectacle.

Brian Neudorff : “S’il y a des éclairs entre huit et dix miles du circuit il faut évacuer les tribunes. S’il y a des éclairs la NASCAR doit arrêter la course. Si vous pouvez entendre les éclairs vous pouvez être frappés par la foudre. Évidemment les fans pourraient ne pas apprécier d’être évacués, surtout s’il ne pleut pas, mais la sécurité en premier. S’il y a une politique de mise en place, plus de gens auront la chance d’être en sécurité. La sécurité doit vraiment primer. Il faut reprendre la course une fois que l’orage est à une distance raisonnable.”

Reste maintenant à régler la question des diffuseurs. Ceux-ci accepteront-ils que des courses soient avancées sous réserve de possibles averses ou d’orages aux seuls buts de la sécurité des spectateurs et de épreuves allant ainsi au bout ? Rien n’est moins sûr.

ut fringilla velit, pulvinar et, Praesent elit. ut