Joey Logano décroche sa première victoire à Bristol

Joey Logano est bien le meilleur pilote en NASCAR Nationwide Series cette saison. Il l’a une nouvelle fois prouvé ce week-end à Bristol en remportant sa sixième victoire de la saison à l’occasion des Food City 250.

Logano a dépassé Kevin Harvick pour la tête de l’épreuve au 216ème des 250 tours pour aller décrocher la victoire, sa quinzième en carrière et la première sur le short track du Tennessee. Il devance le champion sortant de la série, Ricky Stenhouse Jr..


Kyle Busch s’est classé troisième suivi d’Austin Dillon, et du leader du classement général Elliott Sadler. Ce dernier a été poussé par Stenhouse lors du dernier restart du 249ème tour et a perdu trois places sur les deux derniers tours.

Joey Logano : “C’est une question de temps. Je pense que nous avons mené le plus de tours ici trois ou quatre fois sans jamais être sur la Victory Lane. C’est l’une des pistes les plus sympas sur laquelle vous pouvez gagner. Cela veut dire beaucoup d’être ici.”

Logano a mené 81 tours et n’a jamais été inquiété après avoir pris la tête à Harvick. L’action s’est passée derrière lui entre Stenhouse et Sadler.

Les deux protagonistes pour le titre la saison dernière se sont expliqués sur la piste avant de se parler par média interposés.

Ricky Stenhouse Jr. : “Je me sens mal pour Elliott. Ce n’est pas la bonne façon de courir pour le championnat.”

Si Stenhouse reconnaît ne pas avoir laissé assez de place à son rival, Sadler estime que ce contact va changer beaucoup de choses pour la suite de la saison.

Elliott Sadler : “Il dit qu’il ne veut pas nous percuter. Je lui réponds que j’ai toujours été respectueux avec lui l’an dernier et cette année. Il nous a viré de la trajectoire, mais cela aurait pu être plus important. Ce n’est pas le résultat que nous méritons ce soir. Il a ouvert la porte pour que les courses soient différentes pour les dix dernières courses de la saison.”

Harvick a pris la tête de l’épreuve au tour 118 avec un arrêt à deux pneumatiques lors de la sixième neutralisation suite au tête à queue dans le virage n°2 de Skinner. Le pilote de la Richard Childress Racing a ensuite garder la tête par rapport à Logano jusqu’au tour 171 et la septième neutralisation due à Benny Gordon.

Malgré des pneumatiques plus frais, il faudra trente-cinq tours à Logano pour reprendre la tête de l’épreuve, en profitant du dépssement d’un retardataire, en l’occurence Jeremy Clements.

Lorsque John Wes Townley a taper le mur du virage n°4 au tour 225 Harvick a dû abandonner sa deuxième place pour repasser par la voie des stands pour remettre du carburant ce qui éliminera le pilote de la Chevrolet n°33 des prétendants à la victoires.

La dernière neutralisation est intervenue à neuf tours de l’arrivée lorsque Dillon a percuté le poleman Trevor Bayne. Il ne faudra que deux virages à Logano pour définitivement prendre l’avantage sur Sadler lors de la dernière relance.

Malgré une pénalité pour vitesse excessive en sortie des stands au tour 175, Danica Patrick est parvenue à rallier l’arrivée en neuvième position après s’être élancée de la trente-quatrième place.

venenatis dictum Aliquam quis, mattis Curabitur accumsan in et, odio elit.