Hold-Up de Briscoe et doublé Penske à Sonoma

Les rumeurs l’annoncent remercié de l’écurie Penske la saison prochaine. Pourtant, Ryan Briscoe s’est rappelé au bon souvenir de tous ce week-end à Sonoma en décrochant sa première victoire de la saison et sa première depuis le Texas 2010.

Parti depuis la première ligne aux-côtés de son coéquipier Will Power, Briscoe a rapidement été contraint d’observer son compatriote mener les débats. Toujours relégué à plus de cinq secondes de la tête de course, il semblait acquis que Briscoe ne parviendrait pas à remonter sur son coéquipier. Mais c’était sans compter sur la première neutralisation causée par la violente sortie de piste de Josef Newgarden suite à un accrochage provoqué par Sébastien Bourdais.


A 21 tours du but, Bourdais alors troisième repartit des stands après avoir marqué son troisième et dernier arrêt. Mais en pneus froids, le pilote Dragon racing se fit attaquer au virage 7 par Josef Newgarden alors relégué à un tour. Ne voulant pas céder sa place, Bourdais dépassa le jeune Américain à l’entrée des esses mais manqua son point de corde et tira tout droit dans la terre. De retour en piste, la monoplace numéro #7 poussa la voiture de Newgarden dans la terre et ce dernier heurta violemment le mur de pneus avant de venir rebondir sur la monoplace de Bourdais. L’impact fut si rude que le muret en béton protégé par les pneus céda sous le choc. Fort heureusement les deux pilotes sortirent indemnes de cet accident.

En tête de la course, Power venait de marquer son dernier arrêt et perdit quelques précieuses secondes. Ressorti dans le trafic, l’Australien resta bloqué derrière les retardataires au moment où les officiels brandirent les drapeaux jaunes. De son côté Briscoe alors en tête put creuser un écart suffisant pour s’arrêter à son tour et ressortir juste devant son coéquipier qui venait de récupérer les deux points bonus pour avoir mené le plus grand nombre de tours.

Au moment du restart à 12 tours du but, tous les regards étaient tournés vers les deux leaders. Allaient-il s’attaquer ou bien jouer la course d’équipe ? Finalement les deux hommes sont restés sages et Briscoe conservait la tête devant Power et Ryan Hunter-Reay qui à ce moment était le seul rival de Power à ne pas avoir encore connu de problème. Mais la malédiction des prétendants au titre en décida autrement. Peu après le restart, Alex Tagliani tenta une attaque osée sur Dario Franchitti au virage 7 et manqua son freinage. Parti de très loin, le Québécois bloqua ses roues avant et envoya en tête-à-queue le pauvre Hunter-Reay qui était en passe de limiter la casse face à Power. Immédiatement le Pace Car prit la piste pour la seconde fois de la journée.


C’est à huit tours de l’arrivée que Briscoe relança la course et une nouvelle fois, les deux Australiens restèrent sages tandis que derrière eux, Rubens Barrichello s’empara de la quatrième position au détriment de Graham Rahal.

Un peu plus loin, Hunter-Reay buvait le calice jusqu’à la lie puisqu’il se ratait au freinage du virage 7 et envoya en tête-à-queue E.J. Viso. Résultat des courses, un “drive through” pour l’Américain qui le priva de gros points et qui permit à Power de gérer sereinement sa course.

Ainsi en tête, l’ordre des trois premiers ne changera pas malgré la pression de Franchitti sur Power et c’est avec une certaine réussite et aussi grâce à ses mécaniciens dans les stands que Briscoe décrocha sa première victoire de la saison et sa première depuis le Texas 2010 ! Voilà qui l’aidera à négocier une prolongation de contrat chez Penske pour celui qui est considéré par Power comme l’un des pilotes les plus rapides du championnat.

Grâce à sa deuxième position, Power consolide son avance au championnat et possède désormais 36 points d’avance sur Hunter-Reay, de quoi voir venir lors de la prochaine course d’autant plus qu’il sera sur l’un de ses terrains de jeu favoris dans les rues de Baltimore.

Quant au autres prétendants au titre, l’épreuve de Sonoma ne leur aura pas laisser un souvenir impérissable. Commençons par Scott Dixon qui dès le premier tour fut envoyé en tête-à-queue au virage 7 par Helio Castroneves après un très léger contact entre leurs deux voitures. Puis au 44ème tour, alors en bagarre avec Hunter-Reay, le Néo-Zélandais tenta de se décaler avant la chicane mais trop tard ce qui eut pour conséquence de casser son aileron avant. Comme si cela ne suffisait pas, lors de son dernier arrêt au 61ème tour, il roula sur un pistolet pneumatique. Comme le prévoit le règlement, c’est d’un “drive through” qu’il dut s’acquitter et c’est ainsi qu’il termina à une anonyme 13ème place.

Enfin pour Castroneves, le résultat aurait pu être pire. Pénalisé dès le début de course pour avoir sorti Dixon, le Brésilien dut longtemps à la peine dans le trafic en ne parvenant pas à se débarrasser de pilotes tels que Sebastian Saavedra. Finalement il trouva son salut lors de la première neutralisation qui lui permit de gagner quelques positions au gré des arrêts ravitaillements pour finalement couper la ligne à la sixième place.

Hormis le mauvais sort des poursuivants de Power dans la course au titre, la course s’est montrée plaisante notamment grâce aux retouches effectuées au tracé. Ainsi nous avons assisté à plusieurs manoeuvres de dépassements réussies ou non.

En revanche, la course a été moins plaisante pour l’écurie Andretti Autosport qui lorsqu’elle n’est pas perturbée par des problèmes de mise au point, doit faire face à un manque de fiabilité. Après l’abandon d’Hunter-Reay à Mid-Ohio sur problème moteur, cette fois-ci ce fut au tour de James Hinchcliffe et de Marco Andretti de se retirer suite à des problèmes respectivement de pression et de température d’huile. Seul motif d’encouragement, la prestation encourageante de Saavedra qui réussit à imprimer le même rythme que ses expérimentés coéquipiers.

Enfin terminons par signaler la belle septième place de Simon Pagenaud qui lui permet de décrocher officiellement le titre de “Rookie of the Year” (meilleur débutant de l’année) devant Josef Newgarden.

tristique amet, Praesent nec venenatis venenatis, diam Curabitur commodo Sed facilisis