Atlanta – Hamlin enfonce le clou

En s’imposant sur l’Atlanta Motor Speedway Denny Hamlin s’est assuré une place en playoffs, sans avoir besoin d’une wild card, il a aussi enlevé une sacré épine du pied à son coéquipier Kyle Busch, puisqu’il a devancé Jeff Gordon de 378 millièmes sur la ligne ce qui signifie que le pilote Hendrick reste en troisième position au classement des wild cards alors que Busch tient la deuxième place.

Hamlin a résisté à Gordon dans un shootout de deux tours pour remporter une quatrième victoire cette saison, sa seconde de rang. Il s’agit également de son vingt-et-unième succès en carrière.

La dernière neutralisation de la course a été fatale à Martin Truex Jr. qui menait de plus de deux secondes lorsque Jamie McMurray est allé percuter le mur dans la ligne droite avant au 320ème tour sur les 327 qu’a finalement comptés l’épreuve.


Brad Keselowski a pris la troisième place devançant Truex et Kevin Harvick pour le top-5. Au classement général les neuf premiers sont assurés de participer aux playoffs. En fait seul Tony Stewart, dixième, est en ballotage avec dix-huit longueurs d’avance sur Kasey Kahne.

Hamlin est ressorti en tête des stands lors de la dernière neutralisation et a parfaitement géré les velléités du quadruple champion qui se montrait légitimement déçu après avoir franchi le drapeau à damier.

Jeff Gordon : “Il a fait une erreur en sortant du virage n°2 et j’ai eu la possibilité de le passer, mais j’ai pris la mauvaise décision. Toute la nuit j’étais capable de dépasser à l’extérieur et y rester. J’aurais dû le bumper à l’entrée du virage n°3 pour l’écarter de la trajectoire. Nous devrions nous tenir sur la Victory Lane et compter une autre victoire. Ce Chase est très important pour moi. Je ne voulais pas le mettre dehors, juste la victoire.”

Gordon compte un débours de douze points sur Busch avant la dernière épreuve de la saison qui se déroulera samedi soir sur le Richmond International Raceway.Afin d’éviter tout compte d’apothicaire, Gordon devra gagner pour s’assurer une place parmi les douze premiers.

Peu après la mi-courses Hamlin et Harvick apparaissait comme les deux meilleurs pilotes de la course. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a choisi de s’arrêter au 221ème tour, soit cinq boucles plus tard que son adversaire de la Richard Childress Racing afin de pouvoir rallier l’arrivée avec un seul autre passage par la voie des stands. Résultat Hamlin ressortait avec 8,4 secondes de retard.

Le pilote de la Toyota n°11 a cependant pu revenir sur son rival à hauteur d’une seconde par tour jusqu’à ce que Juan Pablo Montoya aille taper le mur extérieur au tour 241, forçant les officiels à sortir le drapeau jaune et annihilant ainsi tous les calculs de consommation.

Tous les leaders sont alors repassés par la voie des stands Hamlin reprenant l’avantage sur Harvick. Ce dernier se fera même dépasser par Truex lors de la relance, ce dernier restant à porter du pilote Gibbs lors du run sous drapeau vert.

Plus à l’extérieur qu’Hamin, Truex a tenté de prendre la tête de l’épreuve au moment où le moteur de Carl Edwards a explosé au tour 264, causant la quatrième neutralisation de la soirée. Le vice-champion 2011 est donc lui aussi dans l’obligation de gagner ce week-end à Richmond.

La relance fut des plus agitée puisque Jimmie Johnson, Ryan Newman et Sam Hornish Jr. se sont accrochés dans la ligne droite arrière, causant l’abandon des deux premiers cités. Newman qui est lui aussi à la bagarre pour décrocher une place en playoffs est lui aussi dans l’obligation de gagner pour se qualifier.

justo venenatis, commodo mattis felis ipsum velit, dapibus eleifend odio