Grand Prix of Baltimore : faits et déclarations

Faits :

Plus qu’une course au calendrier 2012 de l’IZOD IndyCar Series et pour la septième année consécutive le titre se jouera lors de la grande finale ! Le duel entre Ryan Hunter-Reay et Will Power a pris une autre dimension à la suite de la course très mouvementée de Baltimore. L’Américain de l’équipe Andretti Autosport est parvenu à s’imposer pour la quatrième fois cette saison après une course parfaitement maîtrisée . Parti en dixième position, RHR (le surnom de Ryan Hunter-Reay. Ndlr) a su profiter des conditions climatiques changeantes mais également d’une stratégie parfaite de Michael Andretti.

Promoteur de cette épreuve de Baltimore, le propriétaire du team Andretti Autosport a su guider son pilote tout au long de la course afin de lui permettre de se battre pour la victoire et de conserver de grandes chances de décrocher un premier titre en carrière. Une première pour un américain depuis la victoire de Sam Hornish Jr en 2006 en IRL. Il faut remonter à 1996 pour voir un titre revenir à un natif des Etats-Unis en CART avec la victoire de Jimmy Vasser.

Du côté de nos français, la belle performance est à mettre à l’actif du rookie de l’année, Simon Pagenaud. Parti neuvième, le Poitevin a mené une course d’attaque pour se hisser en tête de course durant 14 tours. Finalement débordé par Hunter-Reay et Briscoe le français se hisse sur le podium, son quatrième cette saison ! En revanche pour Sébastien Bourdais la conclusion de cette course, et de sa saison, n’était pas du même accabit… Après de très belles qualifications (le Manceau partait troisième. Ndlr), Bourdais espérait bien terminer sa saison sur une bonne note. Mais après être parti en tête-à-queue sous drapeau jaune, le français a finalement dû renoncer en raison d’un problème de suspension. D’après les nouvelles venues d’outre-atlantique, le manceau serait en bonne voie pour reconduire son contrat au sein du Dragon Racing. Espérons pour lui qu’il revienne bien préparé afin de jouer le titre dès 2013…

Avant la grande finale de Fontana, Will Power conserve une avance de 17 pts au championnat (453 pts) devant Ryan Hunter-Reay (436 pts). Avec 401 pts Helio Castroneves n’a plus aucune chance d’être titré tout comme Scott Dixon (400 pts). Avec un nouveau podium, Simon Pagenaud consolide sa cinquième position au classement (372 pts) et peut même espérer se hisser sur le podium final du championnat dans quinze jours !

Déclarations :

Ryan Hunter-Reay (1er) : “C’est génial. J’essaye de reprendre mon souffle. Ces restarts étaient fous. J’étais concentré sur le drapeau vert au lieu de regarder la voiture à mes côtés. Lors qu’il a été agité, Briscoe était encore en première… C’est un jour fou et c’est ce dont nous avions besoin. J’espérais qu’il pleuve encore plus mais maintenant nous avons encore une chance pour le titre. Nous voulons tous y arriver et je suis sûr que nous pouvons arriver à le décrocher. L’équipe le mérite, le secret est de mettre toutes les choses dans le bon ordre pour que cela fonctionne.”

Ryan Briscoe (2ème) : “C’était une course éprouvante. Les conditions étaient délicates mais nous avons bien terminé. La voiture était rapide et j’ai même pu économiser du carburant. Je suis un peu frustré par le dernier restart puisque le drapeau vert a été agité alors que les voitures n’étaient même pas alignées. C’est injuste mais Hunter-Reay a fait du bon boulot aujourd’hui. Nous avons eu une bonne stratégie et ça a bien marché pour nous.”

Simon Pagenaud (3ème) : “C’est dommage qu’Hunter-Reay nous ait dépassé lors d’un arrêt. Lors du dernier restart j’avais trop de résidus de gomme sur mes pneus et je n’ai pas pu m’en débarrasser. Je suis heureux de terminer troisième mais l’année prochaine nous serons plus forts.”

Scott Dixon (4ème) : “C’était une journée difficile. Nous n’avons pas chaussé les pneus pluie à temps. Ca a marché pour trois ou quatre pilotes mais je pense que c’est de la chance de savoir s’il va pleuvoir ou non. Nous nous sommes arrêtés tôt et nous avons dû économiser beaucoup de carburant avec les pneus durs. C’était probablement le relais le plus difficile de l’année puisque je devais garder de la vitesse et économiser mes pneus et mon carburant.”

Rubens Barrichello (5ème) : “Obtenir un second top-5 de suite me rend très fier. Je ne voulais pas être impliqué dans cette mêlée en fin de course, je suis désolé si les gens ont pensé que j’étais trop aggressif envers Dario et Will. J’étais en butée de direction, je suis allé à l’extérieur et j’ai poussé Dario mais ce n’était pas intentionnel. En ce qui concerne Will, j’ai voulu éviter les voitures arrêtées devant moi.”

Will Power (6ème) : “Je savais que ce serait une journée difficile. Nous devons maintenant faire de notre mieux et nous battre comme des affamés. .”

Dario Franchitti (13ème) : “Une course très décevante pour nous. Nous sommes tombés en panne d’essence à la fin. Les officiels doivent se pencher sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Ce sport est en train de devenir un sport de contact !”

Sébastien Bourdais (ab) : “Je pensais que le problème venait de l’arrière droit et que j’avais une coupure dans le pneus. Malheureusement cela vient de la suspension et c’est fini pour nous.”

ipsum ultricies suscipit eleifend consectetur leo. dictum luctus