Kyle Busch et son équipe explosent sous la pression

En intimant l’ordre à son pilote de ne pas passer par la voie des stands au tour 277 alors que celui-ci voulait rentrer, Dave Rogers est en partie responsable de la non-qualification de Kyle Busch pour les playoffs de la NASCAR Sprint Cup Series.


Au tour 324 Busch est alors mis à un tour par le leader et futur vainqueur, Clint Bowyer. Dès lors les conversations entre le pilote et le chef d’équipe deviennent quasi-inexistantes, les répliques se faisant cinglantes.

Dave Rogers : “Qu’est-ce que tu veux gars ?”

Kyle Busch : “Je m’en fou (juron) !”

Dix tours après cet échange Busch plonge dans la voie des stands pour son dernier arrêt, mais le préposé au changement de pneumatiques arrière manque le serrage d’un écrou côté droit ce qui fait perdre de précieuses secondes au pilote Toyota.

Englué dans le trafic Busch ne gagnera que deux positions dans les quarante dernières boucles et assiste impuissant à la qualification de son rival Jeff Gordon pour le Chase.

Une fois le drapeau à damier franchi Dave Rogers a fait amende honorable, mais la pilule ne passe pour Busch.

Dave Rogers : “Nous l’avons manqué. C’est de ma faute. Cent pour cent ma faute.”

Kyle Busch : “Nous n’y sommes pas. C’est clair et net.”

Alors qu’il comptait douze points d’avance sur Gordon avant la course, Busch échoue à trois longueurs du quadruple champion. L’équipe n°18 sera-t-elle capable de se relever de ce cuisant échec d’ici la fin de la saison, des têtes vont-elles tomber ? Réponse dans les prochaines semaines…

risus. et, id, mattis eget ipsum consequat. mattis in Sed nunc pulvinar