Allmendinger proche d’un retour en IndyCar

Depuis son arrivée en NASCAR lors de la saison 2007, A.J. Allmendinger a connu un parcours plutôt chaotique. Engagé par l’écurie de Richard Petty à ses débuts, l’Américain a longtemps été en proie à ses problèmes d’adaptation au pilotage spécifique d’une voiture de stock-car. Pourtant sa carrière était en passe de prendre un nouveau virage cette année grâce à Roger Penske qui décida de l’engager pour piloter sa Dodge numéro #22.

Mais lorsque les difficultés ne sont pas sur la piste, Allmendinger se débrouille pour les créer hors-piste. Cette fois, l’Américain dont les frasques en Champ Car l’ont tenu hors des circuits durant quelques courses, a été contrôlé positif aux stupéfiants suite à la prise d’une pilule lors d’une soirée avant les Coke-Zero 400 au début du mois de juillet. Un comportement indigne d’un sportif (de haut niveau ou non) qui a contraint la NASCAR à lui retirer sa licence le temps de le faire participer à son programme de réinsertion “Road to Recovery”.


Après un été passé hors des circuits, Allmendinger est de nouveau autorisé à courir en NASCAR Sprint Cup. Pourtant, Roger Penske n’a toujours pas confirmé son retour derrière le volant de la Dodge #22 et des rumeurs l’annoncent même partant de la NASCAR pour un retour à ses premiers amours.

En effet, immédiatement après l’annonce de sa suspension, c’est tout d’abord A.J. Foyt qui avouait s’intéresser à Allmendinger pour lui confier l’une de ses Dallara-Honda pour 2013. S’il ne s’agit pour le moment que d’un souhait de la part de Foyt, l’affiche aurait fière allure avec deux personnages aussi haut en couleur. Mais Foyt n’est pas le seul à lorgner sur l’ex-rival de Sébastien Bourdais puisqu’un autre patron d’écurie a même invité Allmendinger à assister sur place à la course de Fontana.

Et il s’agit ni plus ni moins que de Roger Penske lui-même ! Son écurie a pour le moment confirmé deux de ses trois pilotes et ce n’est plus un secret, l’écurie cherche un remplaçant à Ryan Briscoe dont les performances et surtout la régularité sont en baisse depuis 2009. Le week-end dernier lors de la finale, Allmendinger était présent dans les garages Penske et a pu rencontrer les mécaniciens de l’écurie. Alors, envisage-t-il de revenir en monoplace et d’abandonner la NASCAR ? La réponse n’est pas aussi franche mais laisse entrevoir une opportunité.

Les classer n’est pas la chose à faire (ndlr : comparer la NASCAR à l’IndyCar). Le plus important est de regarder la meilleure opportunité pour moi en fonction de ce que je veux faire. La meilleure chose pour ma vie dans sa globalité. Je ne vais rien prioriser.“, a déclaré Allmendinger.

Je dirai que je n’en ai pas fini avec la NASCAR et je ne veux pas partir de cette façon, mais dans le même temps, je vais considérer toutes les options qui s’ouvrent à moi.

Pour l’instant les options d’Allmendinger sont plutôt minces. Penske a déjà confirmé l’arrivée de Joey Logano pour piloter la future Ford numéro #22 en Sprint Cup et aucune autre écurie de NASCAR n’a pour le moment ouvertement exprimé son intérêt pour l’embaucher. Il semble donc que Foyt et Penske soient en première ligne pour engager l’Américain. Voilà qui ferait un joli coup de pub à l’IndyCar et qui viendrait grossir les rangs d’un peloton donc la qualité ne cesse de s’améliorer année après année depuis la réunification en 2008.

neque. Curabitur ipsum sem, felis non leo Nullam venenatis adipiscing Aenean in