Eric Hélary : ‘Plus tendu qu’à mon arrivée’

Après s’être vu remettre le précieux sésame qui fait désormais de lui un pilote NASCAR, il a assisté à ses premiers briefings investit de son nouveau statut. L’objectif sera désormais de se qualifier pour le G-Oil 100, l’épreuve de K&N Pro Series disputée samedi 22 septembre à la veille de la course des stars de la Sprint Cup. La pression est monté d’un cran pour le champion 2011 de l’EURO-RACECAR !


Quel était le menu de cette deuxième journée ?

Nous sommes partis ce matin de North Haverhill pour nous rendre à Loudon, puis la journée est passée très vite. Il y avait beaucoup de choses à voir, les briefings, les vérifications administratives… Du fait de standards différents, mes bottines et mon casque n’étaient pas homologués, il a donc fallu solutionner le problème… Enfin il y a eu la découverte de la piste !

Quelles ont été vos impressions en découvrant cet ovale d’un mile (1,609 kilomètres) ?

Le tour de piste a été très impressionnant. J’étais un peu resté sur Tours avec un ovale “gentil”, mais ici ça va ne va pas être la même histoire ! Nous avons fait le tour en voiture avec Mike Olsen, mon crew chief, et je peux d’ores et déjà dire que ça va aller très très vite. Il faut se servir de l’aspiration pour construire sa vitesse. On va donc falloir travailler pour avoir d’entrée une bonne voiture, puis nous allons nous préparer pour la qualification.

40 pilotes sont engagés, mais seuls 32 sont qualifiés, au temps, pour le G-Oil 100, plus 4 qui ont une place assurée sur la grille. À la veille du jour J, où vous allez pour la première fois prendre la piste, comment appréhendez-vous ce défi ?

Je dois reconnaître que je suis plus tendu qu’en arrivant. Cela ne me semblait pas être un problème de me qualifier, mais ça ne sera pas aussi simple. Face à des adversaires qui connaissent l’ovale par cœur, ma qualification, sur deux tours, va se dérouler alors que je n’aurais disputé, le matin, qu’une séance d’essais libres de 1h30. Et comme nous roulons en lever de rideau de la Sprint Cup, les pilotes sont remontés comme des pendules et leurs voitures sont particulièrement bien préparées. Tous ont à cœur de briller. Mon premier défi consistera donc à me qualifier !

Curabitur leo lectus eleifend in consequat. Praesent sed