‘La Deltawing à l’Indy 500 ? Pourquoi pas’

US-RACING : Comptez-vous revenir aux 24 heures du Mans ?

Ben Bowlby : “L’objectif de ce projet était de démontrer qu’il était possible de produire une voiture ayant les mêmes niveau de performances que les meilleures en consommant deux fois moins de carburant et de pneumatiques.”

US-RACING : Pourquoi s’être associé à Michelin dans ce projet ?

Ben Bowlby : “Michelin est certainement le meilleur manufacturier de pneumatiques au Monde. Ils ont une histoire incroyable dans le monde du sport automobile. C’était une grande opportunité pour la Deltawing et un partenariat incroyable. Au Mans nous avons fait quatre relais consécutifs avec les mêmes pneumatiques. L’objectif était d’en faire dix. Après quatre relais les pneumatiques étaient parfaitement neufs et il était possible d’en refaire au moins quatre voire six.”


US-RACING : Prochain objectif, Petit Le Mans ?

Ben Bowlby : “Il va falloir faire ce que nous n’avons pas fait au Mans, à savoir finir la course.”

US-RACING : Envisagez-vous de faire les 1000 miles ou les dix heures avec un seul jeu de pneumatiques ?

Ben Bowlby : “L’abrasivité de la piste de Road Atlanta est beaucoup plus importante que celle du Mans, mais nous devrions être efficace. Un seul changement est envisageable.”

US-RACING : Le trafic au Petit Le Mans est plus important qu’au Mans sera-ce un problème pour la Deltawing ?

Ben Bowlby : “La visibilité est très bonne au volant d’une Deltawing, cela ne devrait pas être un problème.”

US-RACING : Envisagez-vous un engagement aux 12 Heures de Sebring en 2013 ?

Ben Bowlby : “C’est une possibilité, mais rien n’est signé pour l’instant. Nous avons beaucoup testé sur cette piste très bosselée et très exigeante pour la mécanique.”

US-RACING : Habituellement lorsqu’il y a un changement de pilote les pneumatiques sont changés, est-ce un problème pour le pilote qui prend le relai dans la Deltawing d’avoir des pneumatiques usagés ?

Ben Bowlby : “Les pneumatiques ne s’usent pas, c’est donc très confortable pour le pilote qui prend la piste.”

US-RACING : La Deltawing va-t-elle débarquer sur les ovales en général et à l’Indy 500 en particulier ?

Ben Bowlby : “C’est une possibilité. Cela va dépendre des règlements à venir et de l’évolution que le sport automobile va vouloir prendre.”

ut felis lectus elementum amet, libero porta. elit. mi, ut accumsan consequat.