Nouveau titre en Grand-Am pour Ganassi

Sur le tourniquet de Lime Rock, sur lequel les dépassements sont particulièrement difficiles, on a connu une fin de course sous haute tension, tant en DP qu’en GT.

Dans les deux catégories, les leaders ont dû résister à une grosse pression de leurs dauphins. En DP, Ricky Taylor n’a cette fois pas failli. Après plusieurs bourdes en course cette saison, le jeune Ricky ne s’est pas déconcentré et a pu repousser les attaques d’Antonio Garcia jusqu’à la ligne d’arrivée. A voir son émotion après l’arrivée, on se doute que ce résultat va lui faire du bien avant d’aborder l’intersaison.

Mais si les Corvette DP ont dominé cette course (elles trustent le top 5), deux pilotes Riley ont également eu quelque chose à fêter après l’arrivée : la septième place de Scott Pruett et Memo Rojas (BMW Riley / Chip Ganassi Racing with Felix Sabates) était en effet plus que suffisante pour permettre aux deux pilotes de décrocher un nouveau titre en Grand-Am, à l’issue d’une saison où, une fois n’est pas coutume, ils n’ont remporté que deux courses. Mais leur régularité à toute épreuve leur a permis de décrocher une nouvelle couronne alors qu’ils ne disposaient pourtant pas de la meilleure monture.

Contrairement aux DP, les derniers tours en catégorie GT ont vu un changement de leader de dernière minute. Alors qu’il résistait à la pression de Robin Liddell, Andy Lally (Porsche) a été contraint de marquer un dernier arrêt ravitaillement in extremis, laissant la victoire à la Camaro du Britannique et de son équipier John Edwards. Là, pas de suspense pour le titre, celui-ci étant déjà tombé dans l’escarcelle de Jeff Segal et Emil Assentato (Ferrari 458).

tristique porta. et, adipiscing odio libero leo. Lorem Nullam velit, mi, efficitur.