Denny Hamlin pris de vertiges après un accident !

L’incident aurait pu passer inaperçu, s’il n’y avait pas eu le précédent Dale Earnhardt Jr. il y a maintenant une semaine. Dans la première heure des essais de jeudi sur le Kansas Speedway Denny Hamlin est allé taper le mur. Il a alors senti des vertiges et pensé qu’il ramenait la voiture dans les garages alors que ce n’était pas le cas.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing est passé par le centre médical du circuit une première fois, puis une seconde fois une heure plus tard afin de vérifier que tout allait bien et qu’il pouvait reprendre le volant de sa Toyota Camry n°11.


Hamlin a perdu le contrôle de sa voiture dans le virage n°1 avant de taper dans le n°2 alors qu’il était en début de relais avec ses pneumatiques.

Séance 2 : les temps.

Denny Hamlin : “C’était le troisième tour avec ces pneumatiques. J’ai tapé le mur avec l’arrière droit et cela a envoyé la voiture sur la partie plate de la piste. J’ai essayé de contrôler la voiture, mais je suis allé dans le mur.”

Le pilote de la Joe Gibbs Racing s’en est également pris aux journalistes estimant qu’ils ne se seraient jamais amassé en si grand nombre à la sortie du centre médical si Dale Earnhardt Jr. n’avait pas avoué la semaine dernière avoir contracté deux commotions cérébrales.

Lors de son second passage au centre médical Hamlin a fait un nouveau contrôle qui s’est cette fois-ci avéré correct. Les médecins l’ont alors autorisé à reprendre le volant. Hamlin a expliqué que c’était la première fois qu’il était rappelé au centre médical pour une nouvelle évaluation.

Denny Hamlin : “C’est la procédure classique, vraiment. Il n’y a rien de différent de ce que j’ai pu voir dans le passé. J’ai eu quelques vertiges après le choc. Après cela tout est revenu dans l’ordre. Maintenant je me sens bien.”

Clint Bowyer, témoin de l’accident de Denny Hamlin explique que celui-ci a frappé plutôt fortement le mur extérieur.

Clint Bowyer : “J’étais derrière lui et il s’est retrouvé en travers très tôt. J’ai essayé de comprendre ce qui était en train de se passer, puis je l’ai vu sur la partie plate, il était vraiment en difficulté. Il a tapé fort, vraiment fort.”

La voiture accidentée était celle prévue pour Hamlin ce week-end. C’est avec ce châssis qu’il avait remporté l’épreuve du New Hampshire pendant les playoffs en menant 193 des 300 tours. Il utilisera donc sa voiture de réserve, celle avec laquelle il s’était classé seizième à Joliet en ouverture du Chase après avoir passé la grande majorité de la course dans le top-10, mais de tomber en panne d’essence dans les derniers instants.

dictum Donec ut consectetur elit. ipsum nunc fringilla vel, odio