Texas – Harvick s’impose en patron

Kevin Harvick était sans rival ce samedi soir sur le Texas Motor Speedway à l’occasion des O’Reilly Auto Parts Challenge, antépénultième épreuve de la saison 2012 de NASCAR Nationwide Series. Le pilote de la Richard Childress Racing a mené pas moins de 127 des 200 tours prévus pour s’imposer avec 1,628 seconde d’avance sur un Ryan Blaney totalement déchaîné lors des dernières boucles.

Kyle Busch, auteur de la pole position et dominateur en début d’épreuve, a pris la troisième place après avoir un temps résisté à Harvick. Ricky Stenhouse, quatrième, s’empare de la tête du championnat en profitant des déboires de son adversaire, Elliott Sadler simplement onzième après être passé complètement à côté de sa fin de course. Denny Hamlin clôt le top-5.


Parti de la pole position Kyle Busch ne laissait à personne le soin de mener les premiers tours de cette épreuve. Alors qu’il disposait d’une très bonne voiture à l’agitation du drapeau vert le pilote/propriétaire n’a su la bonifier au gré des ravitaillements. À la descente de voiture il se montrait cependant satisfait bien qu’étant de nouveau passé à côté de la victoire.

La sensation de l’épreuve est venue de Ryan Blaney. Au volant de la Dodge Challenger n°22 de la Penske Racing le pilote de 18 ans a réalisé une course solide jusqu’au 180ème tour théâtre de la cinquième et dernière neutralisation. Blaney comme Danica Patrick, Cole Whitt ou encore Denny Hamlin a décidé de repasser par la voie des stands pour chausser quatre pneumatiques neufs au contraire des leaders qui s’étaient arrêtés lors de la neutralisation précédente vingt tours plus tôt. Blaney a alors remonté un à un ses adversaires, sans parvenir à rattraper le vainqueur.

Denny Hamlin n’a pas réussi à faire aussi bien que Blaney lors des vingt derniers tours de l’épreuve butant notamment sur Austin Dillon, les deux hommes s’expliqueront d’ailleurs à l’issue du drapeau à damier, Hamlin allant jusqu’à dire que le petit-fils de Richard Childress ne devait sa place en Nationwide qu’à son nom ! Le pilote de la Joe Gibbs Racing s’excusera quelques minutes plus tard auprès de… Ryan Blaney pour lui avoir volé la vedette une fois le drapeau à damier franchi. En effet, ce dernier n’a même pas été interviewé par la télévision américaine après sa performance.

Malmené tout au long de la course, Ricky Stenhouse Jr. a mis le doigt sur les bons réglages lors du dernier arrêt aux stands afin de sauver une course qui ne s’annonçait pas bien. Dans le même temps Elliott Sadler commençait à connaître des problèmes de tenue de route perdant ainsi tout l’avantage qu’il avait sur son rival. À l’issue de l’épreuve les deux protagonistes pour le titre sont ex-aequo en terme de points avec 1170 unités chacun, mais Stenhouse menant six victoires à quatre il occupe la tête du championnat.

Si Kevin Swindell s’est mis en évidence pour son cinquième départ avec une neuvième place à l’arrivée, une autre écurie s’est beaucoup montrée, il s’agît de la JR Motorsports dont les deux pilotes se sont retrouvés dans le top-5 avant de pêcher en fin de course. Cole Whitt termine au douzième rang, deux places devant sa coéquipière Danica Patrick. Les changements effectués il y a maintenant cinq courses au sein de l’organisation de l’écurie semblent commencer à porter leurs fruits.

Phoenix sera le théâtre de l’avant-dernière manche de la saison le week-end prochain.

in luctus id, diam mattis efficitur. suscipit