Joey Logano change de dimension

Sur le papier l’association entre Brad Keselowski et Joey Logano promet beaucoup, deux pilotes aux personnalités différentes, mais complémentaires. Si Keselowski est le leader naturel de la Penske Racing, Logano va devoir sortir de la coquille dans laquelle il était à la Joe Gibbs Racing.

Cette semaine sur le Charlotte Motor Speedway Keselowski et Logano ont fait leurs premiers tours de roues en tant que coéquipiers à l’occasion des essais de la nouvelle voiture. Ils ont également roulé pour la première fois au volant d’une Ford, puisque Keselowski a piloté pour Chevrolet en 2009, puis Dodge depuis son arrivée à la Penske Racing à la toute fin de la saison 2009. Logano n’avait pour sa part roulé que pour Toyota.


Joey Logano : “Il a remporté le championnat, donc il est plutôt bon. C’est sympa d’avoir un coéquipier qui est un étudiant de ce sport. Il étudie vraiment beaucoup et il va me pousser différemment. J’ai beaucoup appris ces deux derniers jours à ses côtés. La façon dont il conduit est légèrement différente de la mienne, sa façon de penser aussi, mais il y a des avantages et des inconvénients, mais cela me donne plus d’outils pour travailler.”

Nouveau coéquipier, nouvelle équipe, nouveau constructeur et nouvelle génération de voiture, voilà ce à quoi va être confronté Joey Logano en 2013. Le nouveau pilote de la Penske Racing n’a surtout pas le droit à l’erreur après quatre années difficiles à la Joe Gibbs Racing où il n’a pas su grandir, lancé trop tôt dans le grand bain.

Après deux jours d’essais à Charlotte, Logano s’est montré dithyrambique avec la nouvelle génération de voitures. Il s’attendait des vitesses plus élevées dans les virages du fait de l’augmentation de l’appui aérodynamique, mais moins grandes en ligne droite à cause d’une résistance plus importante.

Joey Logano : “Vous avez plus d’appui aérodynamique, mais ces voitures ont une résistance plus élevée. Vous entrez dans les virages plus rapidement, car vous restez sur l’accélérateur plus longuement. Je pense que sur certaines pistes nous serons plus rapides, mais à d’autres non. C’est intéressant. Il faisait froid (À Charlotte lors des tests – ndlr.) ce qui offre plus de vitesse. Je pense que les vitesses vont encore augmenter. Il est possible que certains records tombent, mais nous devons attendre de voir quels seront les packages utilisés.”

ultricies risus. Praesent efficitur. Donec amet, venenatis