Daytona – Julien Jousse poursuit son apprentissage

Si la Venturini Motorsports a poursuivi sur sa lancée ce samedi avec les quatre meilleurs temps des deux séances, la rookie Taylor Ferns s’illustrant le matin avant de cédé le relai à Caleb Armstrong pour la séance de l’après-midi, le Français Julien Jousse n’a pas fait d’étincelles, se contentant d’appliquer le programme prévu sans chasser le chrono.

Dans ces conditions les temps du matin (Vingt-sixième juste derrière l’autre Français Michel Disdier qu’il avait dominé lors des deux séances du vendredi 51,006 secondes / 176,450 mph.) et de l’après-midi (Dix-septième 49,658 secondes / 181,240 mph) sont tout sauf significatifs.


Bobby Gerhart, octuple vainqueur de l’épreuve de Daytona en ARCA, a travaillé sur les réglages courses dans le draft, sans pour autant rouler avec les meilleurs. Le Français s’est calqué sur le travail effectué par son coéquipier à la Eddie Sharp Racing sans jamais recherché le chrono au contraire des pilotes de la Venturini ou de la Cunningham Motorsports par exemple.

Jousse a été l’un des plus assidu sur la piste en bouclant pas moins de soixante-neuf tours du Daytona International Speedway, soit onze de moins que la distance de la course.

Julien Jousse : “J’ai passé la majorité de ma journée dans la voiture ! Evidemment, c’était frustrant de voir les autres ‘en mode qualif’ alors que moi je travaillais plus sur la course et sur la stabilité de mon auto dans le draft, sans me soucier du chrono. Certes je n’ai pas forcément drafté avec les plus rapides, mais nous avons bien avancé sur notre planning de test.”

La Eddie Sharp Racing ne s’est pas concentré sur le chronomètre lors de la journée de samedi, ce sera en revanche l’objectif du dimanche pour la troisième et dernière journée d’essais sur l’ovale de deux miles et demi de la Floride.

Eddie Sharp : “L’objectif de ces trois jours reste de préparer les Daytona 200 plutôt que de faire la pole des essais et rien derrière !”

ut Aliquam quis amet, venenatis elit. suscipit at neque. ut mattis