Start-and-park, la NASCAR réagit enfin

La NASCAR a donc pris une décision, reste à voir si celle-ci permettra de lutter efficacement contre le start-and-park, fléau de plus en plus présent ces dernières années et embêtant pour certaines personnes dont le promoteur Bruton Smith fait partie.

Les officiels de la NASCAR ont donc décidé de s’attaquer au porte-monnaie en créant une réelle différence entre les dernières places. L’annonce a été officialisée par Mike Helton à Detroit, Michigan, lors du déjeuné organisé par Autoweek.


Mike Helton : “Nous avons décidé de modifier les gains pour les cinq dernières positions afin que ce soit moins profitable pour les équipes faisant du start-and-park.”

Précédemment l’écart de gain entre la trente-neuvième et la quarante-troisième place était de l’ordre de cinq cents à mille dollars il sera désormais de 16 000 dollars, puisque le trente-neuvième gagnera 4 000 dollars de plus que le quarantième qui empochera lui-même 4 000 dollars de plus que l’antépénultième et ainsi de suite.

Lors de son discours le Président de la NASCAR a également indiqué que cela ne changera pas les gains mis en jeu pour chacune des courses puisque ceux-ci resteront similaires à ceux de 2012. De plus l’argent supprimé aux derniers de l’épreuve sera partagé avec les premiers.

Eddie Gossage, le propriétaire de Texas Motor Speedway était également monté au créneau la semaine dernière rejoignant la position de Bruton Smith. Si Gossage estime que la décision prise par la NASCAR va dans le bon sens, il reste du chemin à parcourir pour éradiquer les écuries faisant du start-and-park.

Eddie Gossage : “La boucle n’est pas bouclé. Il y a une avancée dans le bon sens, mais tout n’est pas fait. Verrons-nous encore des équipes en start-and-park ? Oui, évidemment, cela représente beaucoup d’argent.”

La Tommy Baldwin Racing a débuté en NASCAR Sprint Cup en 2009 en faisant du start-and-park afin d’amasser les fonds nécessaires pour pouvoir progresser. La saison 2013 doit permettre à cette écurie de terminer les épreuves dans des conditions décentes, chose qu’elle n’a que trop peu faite depuis ses débuts. Pour son propriétaire, Tommy Baldwin, la décision prise par la NASCAR n’a rien à voir avec les sorties de Bruton Smith et Eddie Gossage.

Pour Tommy Baldwin la NASCAR a commencé à discuter des gains à distribuer aux écuries en fin de saison dernière, seulement les prises de parole de messieurs Gossage et Smith, n’a fait qu’accélérer le verdict.

risus id Aliquam et, amet, ut id nec