Leonard Wood a reconstruit la n°21 des Daytona 500 1963

Des cinq succès de la Wood Brothers Racing acquis lors des Daytona 500, le premier signé Tiny Lund en 1963 est certainement le plus surprenant. Cette cinquième édition des Daytona 500 s’annonçait mal pour l’équipe des frères Woods, puisque dix jours avant le début de l’épreuve Marvin Panch se blesse en testant une Maserati sur le Daytona International Speedway. Bloqué dans une voiture en proie aux flammes il est sauvé par DeWayne Louis “Tiny” Lund, mais ne peut participer aux six et septièmes épreuves de la saison que sont respectivement la seconde course de qualification des Daytona 500 et les Daytona 500.

Sans volant en ce mois de février 1963, Lund est promu à la place de celui qu’il a sauvé pour piloter la Ford Galaxie n°21. La décision d’engager Lund vient de Marvin Panch lui-même, immobilisé sur son lit d’hôpital du fait de nombreuses brûlures. C’est ainsi que trois heures 17 minutes et 56 secondes après le début de l’épreuve Lund coupe la ligne d’arrivée en vainqueur avec 24 secondes d’avance sur Fred Lorenzen.


Ce succès fut le premier de la carrière de Tiny Lund qui en comptera cinq, mais également la première victoire de la Wood Brothers Racing dans The Great American Race. Leonard Wood, était le chef d’équipe de la Ford n°21 à cette occasion.

Leonard Wood : “C’était notre première victoire à Daytona, une victoire très palpitante. Une histoire digne de Cendrillon assurément.”

À ce jour la Wood Brothers Racing compte 98 succès en NASCAR Sprint Cup avec dix-huit pilotes, la dernière d’entre-elle ayant été décrochée par Trevor Bayne lors des Daytona 500 2011. La majorité des succès l’ont été au volant de voitures construites par Leonard Wood. Lorsqu’il a appris son intronisation dans la classe 2013 du Hall of Fame, Leonard Wood a décidé de construire une voiture ; pas n’importe laquelle puisqu’il a choisi celle avec laquelle le regretté Tiny Lund s’est imposé il y a près de cinquante ans à Daytona.

Leonard Wood : “Je suis très heureux qu’ils m’aient choisi. Je suis très honoré et impatient.”

Leonard a solicité l’aide de ses neveux Len et Eddie Wood pour reconstruite cette voiture dans ses moindres détals. Ils ont commencé par acheter une Ford Galaxie de 1963 avant de la transformer en une voiture de course comme Leonard l’a fait il y a un demi-siècle.

Leonard Wood : “J’aurais pu construire le moteur moi-même, mais ils ont voulu que ce soit Holman Moody qui le fasse, comme à l’époque.”

À l’origine les voitures construites par Leonard Wood permettait d’effectuer toute l’épreuve avec les mêmes pneumatiques. Ce projet de reconstruction aura pris neuf mois.

Leonard Wood : “Votre mémoire flanche, mais vous avez des images qui vous reviennent. J’ai énormément fait appel à ma mémoire pour faire cela.”

Wood n’a pas été qu’un constructeur de génie, il était également en un précurseur dans les ravitaillements, puisqu’il est à l’origine de crics plus légers pour soulever les voitures, mais également des ravitaillements en carburant basés sur la gravité ce qui a fait gagner de nombreuses secondes dans cet exercice.

Au même titre que Rusty Wallace, Cotton Owens, Herb Thomas et Buck Baker, Leonard Wood sera intronisé dans la quatrième promotion du Hall of Fame ce soir à Charlotte.

ante. leo. venenatis dictum Sed Donec ipsum odio elit. at Lorem porta.