Vilarino prêt pour le UNOH Battle At The Beach

Grâce à son titre 2012 de champion Euro-NASCAR, Ander VIlarino a remporté un budget pour participer à la course NASCAR K&N Pro Series du “UNOH Battle At The Beach”. En tant que champion de l’une des trois séries internationales, il dispose d’une qualification d’office lui assurant d’être présent sur la grille de départ. L’Espagnol sera engagé au sein de la toute nouvelle structure EXOTICS RACING by FJ fraîchement mise en place par Jérôme et Anne Galpin, créateurs et organisateurs de l’Euro-Racecar, en partenariat avec Romain Thiévin (vice-champion 2012 Euro-NASCAR) et David Perisset, propriétaires d’Exotics Racing, basé à Las Vegas (NV).

La première édition de ce prestigieux événement se disputera les 18 et 19 février sur un ovale de 0,4 mile (environ 600 mètres) tracé sur la ligne droite opposée à la pit-lane du « World Center of Racing ». Ce short-track est une nouveauté sur ce site connu pour son superspeedway de 2,5 miles, son « road course » de 5,728 kilomètres, son circuit de moto de 4,746 kilomètres et sa piste de dirt de 0,4 mile. Cette piste est dérivée du projet de repavement du circuit en 2010.

Par sa situation dans la ligne droite du superspeedway, le short-track ne possèdera pas de banking. Une bonne chose pour Ander Vilarino qui avait terminé 2e de l’édition inaugurale de Tours Speedway, la première course sur ovale d’une série NASCAR en Europe qui s’est déroulée en juillet dernier en France sur le même type de piste.


Ander Vilarino : “Tours Speedway m’a permis de me familiariser avec les règles appliquées en NASCAR sur les courses sur ovales, et notamment les relances après les safety-car qui sont très importantes. Après, peu importe le circuit, que ce soit un ovale ou un circuit routier, la voiture conserve un volant et quatre roues… Ayant l’expérience de Tours Speedway, je ne devrais pas être trop surpris.”

N’ayant pu faire d’essais préalables, il partira cependant avec le petit handicap de devoir découvrir la voiture sur place.
La grosse nouveauté, ce ne sera donc pas le circuit ou l’intérieur de son habitacle, similaire à celui de sa #2 TFT-Banco Santander Chevrolet Camaro de l’Euro-Racecar, mais bien l’environnement alentour.

Ander Vilarino : “La différence, finalement, se situera au niveau de la concurrence, car tout le monde connaîtra ce genre d’épreuve.”

Même si son expérience sur ovale se limite aux deux seuls départs effectués à Tours, Vilarino n’affiche aucun complexe face à des pilotes aguerris à ce type d’épreuve.

Ander Vilarino : “J’y vais sans pression. Les pilotes américains connaissent bien mieux que moi ce type de circuits mais cela m’importe peu. J’y vais pour donner le meilleur et je ferai le maximum pour gagner. Peu importe où vous courez, si vous changez de championnat, de voiture ou de circuit… L’objectif reste le même : gagner la course !”

Avant lui, rares ont été les pilotes européens à prendre le départ d’une course NASCAR au sein du Daytona International Speedway, une enceinte mythique chargée d’histoire.


Ander Vilarino : “En Europe, quand tu parles de course américaine, les circuits qui reviennent sont Daytona et Indianapolis. Courir ici, c’est un rêve. J’ai roulé sur des circuits de F1, à Macau, au Brésil… Mais Daytona restera certainement comme la plus belle et la plus grande expérience de ma vie. J’espère la finir en beauté!”

Ander Vilarino : “Le UNOH Battle At The Beach constituera un événement pour les NASCAR Touring Series et c’est un honneur d’en faire partie car ce sera fort en émotion. Première édition, première participation d’un pilote espagnol à une course NASCAR… Cela fait beaucoup de premières. Mais je reste focalisé sur le fait qu’il falloir s’adapter rapidement à la voiture.”

Lors du UNOH Battle At The Beach, Vilarino pilotera la Chevrolet Impala SS #92 propriété de Anne Galpin et engagée par la nouvelle structure EXOTICS RACING by FJ. Cette voiture est bien connue puisqu’elle a remporté le Toyota All-Star Showdown à Irwindale en 2009 avec Joey Logano. L’auto était alors inscrite par Fadden Racing, la structure de Mike Olsen, deux fois champion des NASCAR K&N Pro Series Est (2001 et 2006) et vainqueur du Toyota All-Star Showdown en 2005, qui officiera en tant que crew-chief. Jérôme Galpin, enfin, assurera le rôle de spotter.

“Je dispose d’une qualification d’office et je pense que c’est un bon avantage. J’apprends vite et je donnerai tout. J’y vais pour gagner !”, conclût Vilarino.

quis at id tempus in massa dolor nec ut dapibus porta. accumsan