Davantage de stratégie en matière de carburant et de pneus

En 2013, les écuries auront davantage de possibilités en matière de stratégie grâce à une légère modification de la règlementation effectuée par l’INDYCAR.

Désormais au départ des courses routières/urbaines, les équipes auront le loisir de choisir la quantité de carburant que leur voiture embarquera pour leur premier relai. Jusqu’à cette année, l’INDYCAR imposait que le réservoir soit plein, ce qui favorisait souvent des stratégies à la consommation où dans cet exercice, Will Power était devenu l’un des spécialistes.

Voici les explications de Trevor Knowles, Directeur du Département Moteurs de l’INDYCAR :
Quelqu’un qui démarre loin sur la grille pourrait vouloir débuter en étant plutôt léger et se frayer un chemin vers le devant du peloton en espérant une neutralisation où il pourrait rentrer et refaire le plein.


L’allocation de carburant pour les courses se basent sur une consommation de 4 miles/gallon sur les superspeedways (Indianapolis, Pocono, Texas, Auto Club Speedway) et de 3 miles par gallon sur les circuits routiers/urbains et les petits ovales (Milwaukee, Iowa).

Du côté des pneumatiques, l’INDYCAR a là aussi décider d’offrir une plus grande liberté aux équipes. Alors qu’en 2012, chaque voiture ne disposait que d’un set de pneus par segment de qualification, elle pourra désormais passer autant de trains de pneumatiques qu’elle le souhaute dans la limite de l’allocation prévue par l’INDYCAR pour le week-end. Ainsi une équipe pourra privilégier sa position sur la grille en choisissant de passer plusieurs trains de pneumatiques neufs au détriment de la course.

Will Phillips, Vice-Président de la Technologie de l’INDYCAR explique cette décision :
En étant autorisé à choisir (ndlr : le nombre de pneus) sur certains circuits, nous avons décidé d’ouvrir un peu plus la stratégie. ‘Est-ce que j’utilise tous mes pneus neufs en qualification afin de m’assurer une meilleure position de départ, ou est-ce que je pense qu’il est préférable de les sauver pour la course ?’ On espère que cela rendra les courses meilleures et les qualifications plus excitantes à suivre.”

L’allocation de pneumatiques est définie comme suit :

  • circuits urbains/routiers : 5 trains de pneus durs et 3 trains de pneus tendres excepté pour St. Petersburg où 6 trains de pneus durs sont mis à disposition
  • doubleheaders : neuf trains de pneus durs et 3 trains de pneus tendres
  • Indianapolis : 33 trains de pneus
  • Texas : 9 trains de pneus
  • Milwaukee : 8 trains de pneus
  • Iowa : 10 trains de pneus
  • Pocono : 13 trains
  • Auto Club Speedway : 15 trains

Voilà une évolution qui sans aucun doute ajoutera une dose d’inconnue lors de chaque épreuve et qui pourrait bouleverser la hiérarchie établie en 2012. Avis aux petites équipes…

libero. quis, eget ut libero dictum commodo sem, Nullam Phasellus