Bilan positif pour Vilarino et EXOTICS RACING by FJ à Daytona !

Si un abandon causé par des soucis de refroidissement de freins a sanctionné cette première sortie dans une épreuve très relevée réunissant le gratin des NASCAR Touring Series, le bilan peut être qualifié de très positif. Faute d’essais préalables, l’équipe s’est en effet mise en place lundi matin et, à l’instar d’Ander Vilarino, il a fallu tout découvrir, de la règlementation aux réglages de l’auto, plus puissante (600 chevaux) et plus lourde que l’Euro-Racecar NASCAR.

En dépit de cedéficit d’expérience, EXOTICS RACING by FJ, avec l’appui technique de l’équipe TFT de Tony Pereira, a rapidement mis le doigt sur de bons set-up et permis à son pilote de monter en puissance au fil des séances. 16e des premiers essais sur la trentaine de concurrents inscrits, Vilarino s’est invité au 14e rang de la seconde et ne dut qu’à des pressions de pneumatiques inadaptées de se classer 19e des derniers essais. Lors de sa course qualificative, pendant laquelle il a découvert l’évolution dans le pack, il est parvenu à arracher une place sur la 8e ligne de la course principale.


Par son rythme et son comportement durant le premier quart de l’épreuve, pendant lequel il naviguait aux portes du top 10, Vilarino a démontré qu’il n’avait rien à envier aux spécialistes de la discipline, à commencer par Kyle Larson, champion 2012 de la très relevée NASCAR K&N Pro Series East et star montante de la discipline, qu’il a harcelé avant de rencontrer ses soucis de surchauffe de freins. Après résolution du problème et son retour en piste, il a démontré sa pointe de vitesse ainsi que celle du team en se débarrassant un à un des pilotes évoluant alors dans le top-10. N’ayant rien à gagner et afin de ne pas risquer d’endommager l’auto, Vilarino s’est arrêté pour le compte à 25 tours du but. Sans ses soucis mécaniques, une place finale dans le top-5 aurait été envisageable.

“Je pense que nous pouvons être satisfaits de notre rythme qui nous a permis denous battre et de dépasser plusieurs champions de la discipline,” souligne Ander Vilarino. “La voiture était très rapide, je pense l’avoir été également et je regrette d’avoir rencontré ces problèmes. Nous avons cependant souhaité reprendre la piste pour démontrer notre vitesse sur les longs runs. Sur la fin, pour ne pas risquer l’accident ni être dangereux pour les autres pilotes, les freins recommençant à faiblir, nous nous sommes arrêtés. Cette expérience a été très positive car nous avons prouvé qu’un team et un pilote européens pouvaient prétendre jouer dans le top-5. C’est une excellente base pour la suite !”

“Je suis très heureux du niveau de notre champion qui a prouvé qu’il avait sa place parmi tous ces grands pilotes,” poursuit Jérôme Galpin, Directeur Général de Team FJ, organisateur de l’Euro-Racecar NASCAR Touring Series et associé à EXOTICS RACING dans l’équipe. “Pour notre part, nous avons montré qu’en seulement deux jours nous avons été capables d’ajuster le set-up pour faire de l’auto une prétendante au top-5. Mon épouse Anne, en tant que propriétaire de l’auto, doit certainement regretter le manque d’essais auparavant. Les performances nous permettent cependant de fonder de gros espoirs pour la suite de la saison avec Romain Thiévin.”

Curabitur Donec nunc sit Donec risus non