La Dallara DW12 plus sûre en 2013

Dès le 24 mars, l’INDYCAR et Dallara pourront se vanter de proposer une monoplace plus sure à leurs pilotes.

En effet, le constructeur italien a développé une solution visant à réduire les probabilités de tonneaux en cas de choc latéral. Cette amélioration est en réalité une structure vissée au cockpit au niveau des épaules du pilote et située sous la carrosserie. Elle ne sera pas visible et n’aura aucun effet aérodynamique.

Accouplé à ce système, le pare-chocs (ou pare-roues) subira lui aussi une légère retouche destinée à améliorer sa faculté d’absorption de l’énergie en cas de choc. Car au-delà d’empêcher l’effet d’engrenage en cas d’accrochage, il permet aussi de dissiper l’énergie d’un choc en se déformant avant de transmettre l’énergie au reste de la voiture et au pilote. Voici les explications d’Andrea Toso, Responsable du département Recherche et Développement de Dallara.


Lorsque le pare-chocs rentre en contact avec le mur, nous voulons lui provoquer une déformation progressive afin de dissiper l’énergie lorsqu’elle atteint le cockpit. Le design de cette pièce comporte des points de rupture qui rompent sous des charges progressives et spécifiques pour atteindre la dissipation souhaitée.

En se basant sur les accidents des essais d’Indianapolis, nous avons décidé de modifier ces points de ruptures.

Enfin la dernière évolution se situe au niveau des disques de freins. En 2013, les écuries auront l’obligation sur les ovales d’installer les nouvelles protections de disques afin de garantir leur intégrité notamment lors des arrêts aux stands, moment où les mécaniciens peuvent durant leur 7 secondes d’intervention choquer ou fendre un disque lors du changement de roue. Cette nouvelle protection sera en revanche optionnelle sur les circuits routiers afin de permettre aux écuries d’écouler leur stock actuel avant de s’approvisionner avec la nouvelle génération de protection.

risus. elit. diam felis porta. dolor