Kyle Larson revient sur son accident

Kyle Larson, le pilote de la Chevrolet Camaro n°32 de la Turner Scott Motorsports, qui s’est classé 13ème des DRIVE4COPD 300 est revenu avec Danielle Trotta, journaliste du NASCAR Race Hub sur sa course de Daytona, en particulier sur l’accident qui fait l’actualité depuis Samedi.

Danielle Trotta : Comment allez-vous physiquement et mentalement ?

Kyle Larson : Je suis vraiment heureux, il semblerait que les fans soient ok. Physiquement, je vais bien. Je ne suis pas sûr de tout. Mentalement, je vais bien. Je suis prêt pour le prochain week-end à Phoenix.

D. T. : Vouliez-vous regarder la vidéo après l’accident ?

K. L. : Oui, j’ai souhaité regarder la vidéo de l’accident après être sorti du centre médical, mais ils n’ont pas voulu me la montrer, parce qu’ils n’étaient pas sûr de ce qu’il s’était passé dans les tribunes. Je l’ai regardée sur youtube une fois à la maison, après les courses. J’ai été choqué lorsque j’ai vu la gravité de l’accident.

D. T. : Dites nous ce que vous vous souvenez de l’accident et de vos impressions lors de ce dernier tour à Daytona.

K. L. : J’était poussé par Dale (Earnhardt Jr.), et mon spotter me disait que devant cela partait au crash ! Je ne les ai pas évitéq, je suis parti de travers, j’ai pris quelques chocs. J’ai pu voir le sol à un moment, mais je ne savais pas que j’allais dans les grillages. Je suis sorti de la voiture et j’ai vu qu’il n’en restait que la moitié.




D. T. : Le moteur est resté dans les grillages …

K. L. : Oui, le moteur a terminé dans les grillages. Je n’ai su qu’après être passé par le centre médical que mon moteur et des pièces avaient atterri dans les grillages et j’ai demandé aux autres pilotes ce qu’il s’était passé. Ils m’ont dit : “Ton pneu et ton moteur sont du mauvais côté du grillage…”.

D. T. : Que pensez vous de ce style de courses ? Regan Smith a dit qu’il était à fond, et que c’était difficile de terminer la course.

K. L. : C’est difficile à dire, le dernier tour, l’arrivée sur la ligne. Spécialement lorsque vous êtes à la place de Regan, je penses que vous devez faire quelque chose pour bloquer ou dépasser. Mais c’est difficile à dire. j’ai pris beaucoup de plaisir ce jour là, et ce style de courses est très différent de ce que connais comme courses. Vous pouvez piloter en tandem, piloter en paquet, c’est un réel plaisir.

D. T. : Vous m’avez dit en privé que vous avez grandi sur les dirt tracks, et que les crash impressionnants font partie de la course.

K. L. : Oui, je ne dis pas que cela arrive tout le temps, mais c’est assez régulier. Je ne suis pas effrayé à l’idée de monter dans une voiture de course. Je sais que c’est un risque lorsque l’on prend le volant. Les fans ne devraient jamais prendre de risques, heureusement ils sont sains et saufs.

libero risus. venenatis elit. vulputate, nec