Las Vegas – Sam Hornish Jr. s’impose !

Sam Hornish Jr. disposait lors des Sam’s Town 300 disputés sur le Las Vegas Motor Speedway de la meilleure voiture. Le pilote de la Penske Racing a mené à quatre reprises pour 114 boucles passées en tête. Lors des sept derniers tours de l’épreuve il a parfaitement résisté à Kyle Busch pour aller décrocher son premier succès de la saison, son second en carrière dans la discipline après celui de Phoenix en novembre 2011.

Greg Erwin, nouveau chef d’équipe du triple champion IndyCar signe son tout premier succès dans la discipline après avoir rejoint la Penske Racing dans le courant de l’hiver. Erwin s’est par le passé illustré en Sprint Cup à ce poste avec des pilotes comme Greg Biffle ou encore Robby Gordon.


Cette victoire est la toute première pour la Penske Racing depuis qu’elle a rejoint les rangs de Ford à l’inter-saison. Les trois constructeurs engagés officiellement dans la deuxième division de la NASCAR ont donc gagné cette année, puisque Tony Stewart s’était imposé pour Chevrolet en ouverture de la saison alors que le week-end dernier Kyle Busch avait rapporté le trophée pour Toyota.

Kyle Busch justement n’a pu décrocher la victoire devant son public, égalant son meilleur résultat sur cette piste, une deuxième place. Il s’était déjà classé à cette place en 2007, alors battu par Jeff Burton. En dix courses disputées à Las Vegas en Nationwide, le plus jeune des frères Busch ne compte que deux top-5 pour autant de top-10.

Parti de la pole position suite à l’annulation des qualifications pour cause de pluie, Brian Vickers a pris la troisième place devant Trevor Bayne et Elliott Sadler. Bayne, accident peu avant la mi-course suite à un contact avec Kyle Larson a pu réparer correctement sa Ford Mustang n°6 pour remonter et rallier l’arrivée dans le top-5. Pour Larson la course a en revanche été beaucoup plus compliquée et s’est, pour la seconde fois en trois semaines, terminée par un choc violent dans le mur à quelques tours du but.

Vainqueur de la course, Hornish l’est aussi sur le plan comptable au classement général, puisqu’il assume désormais seul la tête du classement des pilotes avec dix-neuf points d’avance sur un trio composé de Sadler, Justin Allgaier et Brian Scott. Le pilote de la Turner Scott Motorsports a pris la quinzième place dans le Nevada alors que Scott s’est classé neuvième.

Sam Hornish Jr. : “La voiture était incroyable aujourd’hui. Je dois remercier tous les gars chez Penske de m’avoir donné une voiture comme celle-ci. Quand vous avez une voiture aussi bonne, vous êtes toujours inquiet de ce qui pourrait arriver de mal ou d’être pris dans les problèmes de quelqu’un d’autre. Je suis heureux que ce ne soit pas arrivé aujourd’hui.”

Busch a, en revanche, soufflé le chaud et le froid au niveau de l’équilibre général de sa voiture. Contrairement au week-end dernier à Phoenix il n’a pu ajuster suffisamment pour décrocher la victoire.

Kyle Busch : “C’était une course difficile aujourd’hui. Les voitures étaient survireuses en sortie de virage au début de l’épreuve. Les deux derniers runs je sentais très bien la voiture. Sam était simplement plus rapide que nous. Il nous battait un tout petit peu partout.”

Lorsque la NASCAR a sorti le drapeau jaune pour débris au tour 138 Sam Hornish Jr. était leader. Lors de la salve de ravitaillements qui a suivie, il n’est ressorti qu’en troisième position. Il faudra, une fois la relance prononcée, huit tours au vainqueur de l’Indy 500 2006 pour reprendre la tête.

Le pilote de la Penske Racing comptait près de trois secondes d’avance à vingt tours de la fin lorsque Scott Lagasse Jr. est parti en tête à queue dans le virage n°1. Les officiels ont été contraints de sortir une nouvelle fois la voiture de sécurité ce qui a permis à certains pilotes de rentrer aux stands pour ravitailler et être certains de pouvoir aller jusqu’au drapeau à damier sans risquer la panne d’essence.

Quatre tours après la relance un nouvel accident dans le virage n°2 impliquant Larson, Joey Gase et Ryan Sieg a ralenti l’épreuve. La Chevrolet n°32 de la Turner Scott Motorsports a frappé violemment les murets extérieur puis intérieur, mais encore une fois le pilote a pu s’extraire sans difficulté de sa Camaro en proie aux flammes.

venenatis Curabitur felis ut sed Praesent eget amet, commodo