ALMS : Un périscope sur les Audi R18 à Sebring

On le sait, la visibilité à l’intérieur des cockpits des prototypes LMP1 fermés est problématique. Si le pilote a une vision correcte de ce qui se passe juste devant lui, il lui manque la perspective au niveau des montants du pare-brise. Sans compter que la position très basse attenante aux prototypes peut-être très gênante visuellement si l’un d’entre eux suit de près une voiture GT : il lui est alors quasiment impossible de voir au-delà, et donc d’anticiper une quelconque manœuvre de dépassement, comme ce fut le cas d’Alan McNish au Mans en 2011.

Pour résoudre cette difficulté, tout en évitant d’avoir à redessiner et reconstruire la partie avant de sa voiture, l’équipe Audi Sport a mis un point un système de « caméra-périscope » sur le toit de leurs R18 e tron quattro.

Il s’agit en fait de deux caméras numériques montées dans un boîtier lui-même positionné sur l’aileron de requin. Chaque caméra enverra des images filmant la piste aux trois-quarts avant de la voiture, images retransmises sur des écrans situés au niveau des montants gauche et droit du pare-brise. Des écrans s’ajoutant ainsi à celui diffusant les images de la caméra arrière.

Ce système, qui sera étrenné sur les deux R18 e-tron lors des 12 Heures de Sebring ce week-end, pourrait être utilisé pour l’ensemble de la saison en championnat du monde d’endurance WEC.

Lorem fringilla ultricies efficitur. Donec felis nunc